/finance/homepage

Des feux de circulation intelligents conçus par une PME québécoise

L’heure de pointe peut être particulièrement pénible pour les automobilistes, surtout quand les feux de circulation sont nombreux. Et les bouchons de circulation risquent de s’empirer plus le déconfinement progresse dans la province.

Mais voilà qu'une entreprise québécoise pense avoir trouvé une solution à ce problème. NIOSENSE mise sur la technologie 5G pour concevoir des feux de circulation intelligents.

Cette technologie permet aux feux de détecter l'approche des véhicules et de réduire le nombre d'arrêts en dehors des périodes de pointe. 

«On prend la position des véhicules lourds, par exemple, un autobus ou un camion, et ce qu'on va faire, c'est qu'on va utiliser cette position-là pour informer le feu de circulation», explique Patrick Lauzière, PDG de NIOSENSE.

Ainsi, les arrêts inutiles, comme lorsqu’un automobiliste se trouve seul face à un feu rouge, peuvent être réduits.

«L'autobus aurait pu, à ce moment-là, passer sur son feu vert, éviter un arrêt, éviter les gaz à effet de serre, sans aucun impact sur les autres usagers», dit-il en entrevue au moment même où un autobus est contraint d’arrêter à ses côtés.

La PME peut par ailleurs compter sur de l’aide pour développer son produit.

«On travaille avec le groupe ENCQOR, qui nous a permis d'avoir accès, premièrement, à du financement, mais aussi, à l'expertise des gens pour aller chercher ce qui est le mieux dans la 5G et s'en servir pour améliorer la performance de nos systèmes», explique Patrick Lauzière.

L’entreprise a déjà un projet prototype à Trois-Rivières, mais elle souhaite aussi brancher Montréal, d’autres villes du Québec et même ailleurs dans le monde. 

«On a beaucoup de démarches qui se font, mais le plus important, c'est de faire une super belle job à Trois-Rivières, pour être certain qu'on obtient les performances qu'on recherche», indique M. Lauzière.