/news/politics

Don au Parti conservateur du Québec: Claire Samson exclue du caucus de la CAQ

La députée d’Iberville, Claire Samson, a été exclue du caucus de la CAQ pour avoir fait un don au Parti conservateur du Québec dirigé par Éric Duhaime, a annoncé mardi soir le président Mario Laframboise par voie de communiqué.

«Alors que nous demandons des efforts considérables aux Québécois depuis plus d’un an dans cette lutte contre le virus, nous ne pouvons tolérer qu’une députée de notre caucus appuie financièrement une autre formation politique qui conteste et rejette la science et les mesures sanitaires en place», a déclaré M. Laframboise. 

Ce dernier a précisé que la formation politique ne ferait aucun autre commentaire à ce sujet.

Selon nos informations, la principale intéressée a fait don d'un montant de 100$ au Parti conservateur, soit le montant annuel maximal autorisé par Élections Québec. Elle a aussi admis au président du caucus avoir rencontré Éric Duhaime.

Écoutez la chronique de Caroline St-Hilaire à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio:

Claire Samson a été élue à l'Assemblée nationale en 2014 avant d'être réélue aux élections d'octobre 2018. Si elle agit aujourd'hui à titre de présidente de séance, elle a occupé les fonctions de porte-parole en matière de culture, communications et pour la protection de la langue française, de 2014 à 2018, alors qu'elle se trouvait dans le deuxième groupe d'opposition.

Mme Samson avait d'ailleurs pavé la voie à la réforme de la langue française avec le rapport Samson, en 2016.

Durant cette même période, elle a aussi été porte-parole responsable de la région de la Montérégie.

En 2014, elle a été porte-parole en matière de finances pendant quatre mois.

Rappelons qu'en 2018, la députée avait fait les manchettes après avoir été écartée du conseil des ministres du premier ministre François Legault.

Déçue et visiblement très irritée, elle avait à l'époque quitté le Salon rouge de l’Assemblée nationale en catimini avant la fin de la cérémonie d'assermentation.

«Honnêtement, je vous mentirais en vous disant que je ne suis pas déçue de ne pas avoir reçu d’appel. Je ne suis pas fâchée. Peut être déçue, mais pas fâchée», avait-elle alors déclarée.

Par ailleurs, Claire Samson aurait par le passé signifié à la CAQ son intention de se représenter sous les couleurs du parti au scrutin de 2022.

Mme Samson n'est pas la première députée caquiste à quitter le caucus du parti depuis que la formation est au pouvoir. 

Visé par une enquête formelle de l’Unité permanente anticorruption, le député Louis-Charles Thouin avait également annoncé, le 30 mars dernier, son retrait du caucus.  

En décembre 2020, le député Denis Tardif avait été exclu du caucus caquiste après avoir bafoué les règles sanitaires au cours d’une soirée bien arrosée. Il a pu réintégrer les rangs en avril.