/news/politics

L’Ontario accorde 10 M$ pour fouiller les sites des pensionnats

CAPTURE DECRAN

L’Ontario a annoncé, mardi, un financement de 10 millions $ pour enquêter les sites de pensionnats autochtones, dans la foulée de la découverte des 215 corps d’enfants enterrés dans la fosse commune d’un pensionnat à Kamloops, en Colombie-Britannique.

• À lire aussi: Les autochtones pourront utiliser leur nom traditionnel sur leurs documents de voyage officiels

• À lire aussi: Pensionnats autochtones: Québec et Ottawa créent un guichet unique

L’argent doit aussi servir «à la protection et à la commémoration des lieux de sépulture», ainsi qu’à fournir aux survivants des pensionnats des services psychologiques adaptés à leur culture.

Le «cœur brisé», le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford a indiqué que son gouvernement veut «remédier à la perte des générations qui ne sont plus avec nous, et à la perte continue vécue par les survivants des pensionnats et leurs familles».«Alors que nous faisons avancer une véritable réconciliation, il est important que nous continuions tous à approfondir notre compréhension collective du legs du système des pensionnats autochtones», a-t-il poursuivi.

Les travaux de la Commission Vérité et réconciliation (CVR) ont permis d’établir à 12 le nombre de fosses communes ou de cimetières non marqués en Ontario, mais il pourrait y en avoir plus. 

Le nombre officiel de pensionnats est de 18.

La province compte faire affaire avec des historiens, des archéologues et des spécialistes judiciaires pour mener des recherches, en partenariat avec les communautés autochtones.

À Québec, le gouvernement de François Legault s’était dit ouvert à ce que des fouilles similaires soient effectuées à travers les 12 sites de pensionnats établis en sol québécois. «On ne peut pas exclure qu’il se soit passé la même chose ici au Québec», avait déclaré le premier ministre québécois lors de la période de questions du 2 juin à l’Assemblée nationale.

Dans la même catégorie