/news/faitesladifference

Préposé à l’entretien: un rôle plus nécessaire que jamais

Il est 22h30. Vous percevez une lumière dans le supermarché du quartier ou dans un édifice administratif ou commercial aux multiples fonctions. Mais qui travaillent encore à cette heure tardive vous dites-vous ?  

Vous les percevez habituellement comme ceux qui nettoient votre bureau, vident votre bac de recyclage ou votre poubelle, lavent les planchers souillés après une journée de tempête d’hiver. Dans la dernière année, ils ont frotté, astiqué et refrotté chaque centimètre de surface, et ce, de nombreuses fois par jour. 

Les reconnaissez-vous ? 

Un travail dans l’ombre   

La pandémie de COVID-19 aura mis en relief le rôle essentiel que joue les préposés à l’entretien ménager. 

Leur travail est méconnu et rarement valorisé. Pourtant, même en temps normal, ce métier est primordial pour que les espaces que nous fréquentons au quotidien soient propres et accueillants. 

Leur rôle a clairement pris une tout autre dimension dans la dernière année, étant essentiel au bon déploiement et au respect des mesures sanitaires. 

Affirmons-le : les près de 12 000 préposés à l’entretien sous l’égide du Comité paritaire de l’entretien des édifices publics de la région de Montréal ont joué un rôle de premier plan dans le combat contre la COVID-19. De nouvelles et nombreuses inquiétudes sur la propreté des lieux fréquentés par les citoyens sont en effet nées durant cette période. 

Habitués à être travailleurs de l’ombre, ces milliers d’employés dévoués ont pris sans dire mot la charge de travail supplémentaire incombé par les consignes sanitaires et de désinfection. Grâce à eux, nous pouvons, en toute sécurité et la tête tranquille et ce, malgré l’urgence sanitaire des 15 derniers mois, faire notre épicerie, effectuer nos emplettes à la pharmacie ou dans un centre commercial, envoyer nos enfants à l’école, rendre visite à notre médecin, et beaucoup plus. 

Merci!

En cette Journée internationale des préposés à l’entretien, lançons un message simple et fort : Merci! Merci de faire ce que vous faites, merci d’être aussi dévoués. 

Prenons le temps de remarquer leur travail. 

Prenons le temps de souligner leur engagement. 

Prenons le temps de les remercier. 

Saluons leur contribution et leur rôle essentiel. 

Un simple merci ou un sourire peut faire toute la différence pour ces personnes dont le travail est ardu, mais trop souvent non reconnu. 

Notre santé et l’hygiène de nos milieux sont entre leurs mains. 

Photo courtoisie

Annie Fortin, Présidente de l’Association des entrepreneurs de services d'édifices Québec et coprésidente du conseil d’administration du Comité paritaire de l’entretien des édifices publics (CPEEP)

Photo courtoisie

Cristina Cabral, vice-présidente du local 800 et coprésidente du conseil d’administration du CPEEP

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?