/news/world

Wall Street dans le rouge au premier jour d'une réunion de la Fed

Wall Street a fini en baisse mardi au lendemain de records pour plusieurs indices et au premier jour d'une réunion de politique monétaire de la Banque centrale américaine (Fed).

• À lire aussi: À Wall Street, le Nasdaq et le S&P 500 terminent à un record

Le Dow Jones a reculé de 0,27% à 34.299,33 points, le Nasdaq a cédé 0,71% à 14.072,86 points et le S&P 500 a abandonné 0,20% à 4.246,59 points. Le Nasdaq et le S&P 500 avaient atteint des records la veille à la clôture, tandis que le Dow Jones avait fini dans le rouge.

«Les actions américaines ont fini en baisse alors que les marchés ont digéré une série de rapports économiques en demi-teinte et attendent patiemment la décision de politique monétaire de la Fed demain», résument les analystes de Charles Schwab.

Avant l'ouverture du marché, les acteurs ont pris connaissance de la hausse annuelle sans précédent de 6,6% des prix à la production aux États-Unis en mai, selon l'indice PPI du Département du Travail.

Les ventes au détail ont, elles, reculé de 1,3% en mai, à la fois en raison de la fin des chèques de relance du gouvernement, des pénuries affectant l'automobile et du fait que les consommateurs dépensent davantage dans les services, selon les données publiées mardi par le département du Commerce.

Les yeux sont désormais tournés vers l'issue de la réunion de la Fed. Les analystes ne s'attendent pas à une modification de la politique monétaire, mais seront à l'affût de tout signal d'une possible inflexion à l'avenir, notamment lors de la conférence de presse du président de l'institution, Jerome Powell.

Parmi les valeurs du jour, l'avionneur Boeing s'est apprécié de 0,57%. Des responsables européens et américains ont confirmé mardi un accord entre l'Union européenne et les États-Unis pour résoudre leur vieux conflit sur les subventions illégales accordées à Airbus et Boeing.

Le site de paris sportifs DraftKings a chuté de 4,17% après un rapport accablant de la société de recherche en investissement Hindenburg Research remettant en question certaines pratiques de l'entreprise et s'interrogeant sur sa valorisation boursière. Hindeburg a indiqué avoir parié sur une baisse du titre de DraftKings.

Yelp, un site de référencement de commerces locaux, a baissé de 1,65% après avoir pourtant annoncé un record en mai pour les réservations de restaurants aux États-Unis faites via sa plateforme.

Dans la même catégorie