/news/tele

Club illico : Mélissa Désormeaux-Poulin résoudra le mystère du «Lac-Noir»

Photo Courtoisie, Club Illico/Julien Faugere

En tournage depuis le début de la semaine dans les Laurentides et sur la Rive-Sud de Montréal, «Lac-Noir» et son intrigue se déploient dans une petite municipalité fictive du même nom, isolée dans une forêt des Laurentides.

Dépêchée sur place pour donner un coup de main à Adrien (Stéphane Demers), le chef de police de l’endroit, après la disparition inexpliquée de son partenaire, Valérie débarque flanquée de son fils adolescent, Dave (Anthony Therrien).

«On entre dans le village avec mon personnage, une policière qui a été mutée à "Lac-Noir" à sa demande, parce que sa vie était trop rock n’ roll. Elle est en dépression et elle sort d’un congé de maladie. Elle est fonceuse et se lance dans cette enquête pour oublier sa vie. C’est une survivante! Avec elle et son fils, on va découvrir ce petit village magnifique, mais mystérieux», confie Mélissa Désormeaux-Poulin.

Agendas cachés 

Rapidement, Valérie constatera que tout ne tourne pas rond à Lac-Noir. De nouvelles disparitions surviennent. Les suspects s’empilent. Le boucher Eddy (Normand D’Amour), le maire manipulateur Conrad (Andreas Apergis), Mathieu l’ermite et sa conjointe Sora (Victor Andres Trelles Turgeon et Jade-Mariuka Robitaille) et les inquiétants frères Provost (Alexandre Castonguay et Étienne Lou) sont-ils blancs comme neige? Une aura trouble et menaçante plane sur la communauté, qui n’est peut-être pas prête à ce qui l’attend...

«Ça nous tient en haleine jusqu’à la fin, ajoute la comédienne. Les personnages ont tous des agendas cachés. Le village est tissé très serré.»

Clin d’œil à Gaby 

L’idée de l’histoire de «Lac-Noir» avait germé dans la tête du réalisateur Frédérik D’Amours il y a près de 15 ans, à l’époque où il dirigeait Mélissa Désormeaux-Poulin sur le plateau du film à succès «À vos marques... party!». «Un film qui a changé nos vies», n’hésite pas à avancer Mélissa.

Le cinéaste avait alors raconté à l’actrice son fantasme de concevoir une fiction baignée de mystère et d’horreur, aux contours sombres. C’est finalement à la fin 2020, au milieu d’une virulente pandémie, que Frédérik D’Amours a reçu l’aval pour mettre son projet à exécution. À Noël, il téléphonait à Mélissa pour savoir si elle était toujours intéressée à le suivre dans sa grande aventure.

Le nom du personnage central de «Lac-Noir», Valérie Roberge, est d’ailleurs un clin d’œil à la Gaby Roberge qu’incarnait Mélissa dans «À vos marques...», mais là s’arrêteront les références.

En plus de réaliser les huit épisodes, D’Amours a collaboré au scénario signé Martin Girard et Charles Dionne.

«Déjà, je sautais dans le projet les yeux fermés, en ce sens que j’ai entièrement confiance en Fred, et j’ai une grande amitié pour lui. Après, j’ai lu les textes en une heure et j’ai capoté, parce qu’au Québec, je trouve qu’on n’a pas vraiment de séries de genre comme ça. Pour une actrice, c’est un rêve!», s’enthousiasme Mélissa Désormeaux-Poulin.

Maquillages spectaculaires 

Club illico définit «Lac-Noir» comme une série «de genre», en raison de son ton entremêlant mystère, peur et méfiance dans un environnement «insolite et hostile». «Un endroit où les secrets de familles, les démons qui nous habitent, le mal qu’on porte en soi et la quête obsessionnelle du pouvoir prennent des proportions malsaines», décrivent le producteur Pixcom et Québecor Contenu, en promettant un amalgame d’action, d’amour et de suspense rempli de rebondissements aux confins de «Lac-Noir».

Même les maquillages d’effets spéciaux de certains interprètes seront à l’image de l’esprit un peu tordu de «Lac-Noir». Ils sont l’œuvre d’Adrien Morot, un artiste québécois de renommée internationale établi à Hollywood, qui a travaillé sur des mégaproductions comme «X-Men», «Une Nuit au Musée : La bataille du Smithsonia» et «Le monde de Barney».

Louise Cardinal, Laurie Babin, Pierre-Alexis St-Georges, Louis-Philippe Dandenault, Marc Fournier, Marie-Evelyne Lessard, Isabelle Miquelon, Isabelle Nélisse et plusieurs autres font également partie de la distribution de «Lac-Noir».

Dans la même catégorie