/regional/estduquebec/cotenord

Côte-Nord: un pêcheur invective un Innu sur la rivière Moisie

Une vidéo montrant un pêcheur de saumon de la rivière Moisie, sur la Côte-Nord, en train d’invectiver un autochtone sur le territoire d’un camp de pêche privé fait réagir.

Le conseil des Innus de Uashat mak Mani-Utenam (ITUM) a qualifié les propos tenus par le pêcheur de bouleversants et d’inappropriés, lançant du même coup un appel au calme.

L’événement est survenu mardi quand le pêcheur, un invité du Camp de pêche de la rivière Moisie (CPRM) est intervenu auprès d’un pêcheur innu.

«Moi, je suis invité pour venir ici aujourd’hui. J’ai le droit. Je vais pêcher. Mais toi, t’es pas invité. Qu’est-ce que tu fais ici?» lui demande l’homme.

Quand l’Innu lui indique que ses ancêtres traversaient la rivière à cet endroit, le pêcheur lui répond: «tes ancêtres n’ont jamais péché ici de leur ca*** de vie». La vidéo a abondamment circulé sur les médias sociaux.

Le pêcheur est banni à vie  

Dès mercredi matin, le président du CPRM, Gordon Gund, a présenté ses excuses au chef d’ITUM, Mike McKenzie, qualifiant les propos du pêcheur d’inacceptables.

«Le Camp de pêche de la rivière Moisie tient à s’excuser formellement auprès de vous et de l’ensemble de la communauté innue», a-t-il écrit dans une lettre. Le CPRM indique que le pêcheur était un invité du camp et que l’accès au terrain lui sera interdit pour toujours, incluant les activités de pêche.

Depuis quelques années, les Innus affirment leurs droits sur la rivière Moisie, qu’ils appellent Mishta Shipu, par une démarche de «réappropriation».

Ils ont acquis la pourvoirie Moisie-Nipissis située au nord du CPRM. Depuis trois ans, de façon régulière pendant la période de pêche, des Innus se rendent sans autorisation sur le territoire du CPRM pour y pêcher le saumon.

Dans un communiqué de presse, ITUM qualifie d’erreur historique le fait que des Américains soient toujours propriétaires de clubs de pêche au Québec comme c’est le cas du CPRM.

«Notre volonté de reprendre possession de la rivière Mishta Shipu n’est pas dirigée contre les allochtones. Elle se fait sous le signe du respect et du partage», a indiqué le chef d’ITUM, Mike McKenzie.

Les représentants du CPRM et ceux d’ITUM ont décliné nos demandes d’entrevue. Quant au pêcheur présenté dans la vidéo, il a écrit une lettre au chef d’ITUM dans laquelle il s’est dit victime d’un coup monté. Il conteste le droit de propriété des Innus sur l’ensemble de la rivière.

Depuis les événements, la tension n’a pas monté et les Innus n’ont pas ralenti leur présence sur la rivière. Une consultation est en cours par ITUM pour l’élaboration d’un code de pêche au saumon.