/finance/homepage

Déménagements: un 1er juillet qui s’annonce difficile

À deux semaines de la symbolique date du 1er juillet, les déménageurs et les entreprises de locations de camions affichent complet. Une situation qui complique la donne pour les Québécois qui n’ont toujours pas de réservation.

Chez Location Jean Légaré, la propriétaire Nathalie Légaré indique que tous ses camions sont réservés depuis la fin avril. Plusieurs facteurs sont en cause selon elle, notamment une hausse marquée du nombre de déménagements.

Mme Légaré souligne par ailleurs le fait qu’elle a eu de la difficulté à se procurer de nouveau de camions en raison de retards dans les livraisons.

Du côté du Clan Panneton, on note que les équipes de déménageurs sont réservées depuis février à Montréal et depuis octobre à Québec. Plus rien n’est disponible du 20 juin au 5 juillet, même si on a augmenté les capacités à 300 déménageurs.

«Il n’est pas rare actuellement qu’on ait des gens qui appellent en pleurant, en détresse, parce qu’ils n’ont pas de déménageurs et qu’ils ne s’attendaient pas à se faire évincer ou qu’ils se sont fait lâcher par leur déménageur», explique Pierre-Olivier Cyr, propriétaire du Clan Panneton.

Un phénomène qui ne fera que croître dans les prochaines semaines, selon lui.

«Énormément de personnes ont pris des dépôts pour le 1er juillet et ce ne sont pas nécessairement des compagnies qui sont ultra-fiables», dit-il.

Si M. Cyr reçoit présentement une vingtaine d’appels par jour, il estime que ce nombre bondira à une cinquantaine d’ici le 1er juillet parce que certains déménageurs ne se pointeront pas chez leur client.

Enfin, ceux et celles qui envisagent de faire entreposer leurs effets personnels risquent aussi de se buter à mur puisque les entrepôts du Clan Panneton sont eux aussi complets.

À Montréal seulement, près de 360 ménages ont demandé une aide au logement d'urgence, depuis le début de l'année, selon le FRAPRU. La semaine dernière, Québec annonçait un plan d'action pour venir en aide aux ménages toujours à la recherche d'un logement ou qui doivent entreposer leurs meubles.