/news/coronavirus

Grande-Bretagne: le vaccin obligatoire pour le personnel des maisons de retraite

Après une vaste consultation publique, le gouvernement britannique a annoncé mercredi rendre obligatoire la vaccination complète contre le coronavirus pour toutes les personnes travaillant dans les maisons de retraite anglaises, y compris le personnel non médical.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Royal Carribean retarde une croisière après la découverte de huit cas de COVID

• À lire aussi: Après l'Europe, Trudeau en quarantaine pour deux semaines

«Les vaccins sauvent des vies et, bien que la majorité du personnel et des résidents de maisons de retraite soient désormais vaccinés, nous devons faire tout notre possible pour continuer à réduire le risque», a affirmé dans un communiqué le ministre de la Santé Matt Hancock.

Imposer aux travailleurs de ces établissements de se faire vacciner constitue selon le ministre une «étape essentielle pour continuer à protéger les maisons de retraite aujourd'hui et dans le futur».

Ainsi, tout le personnel médical, mais aussi les coiffeurs, esthéticiennes, bénévoles et autres commerçants qui se rendent en maison de retraite devront avoir reçu d'ici octobre leurs deux doses de vaccins contre le COVID-19 s'ils veulent continuer à y travailler.

Si elle est approuvée par le Parlement, cette obligation ne s'appliquera cependant pas aux proches des résidents, aux mineurs, aux personnes venant faire des travaux urgents ainsi qu'à ceux bénéficiant d'une exemption médicale.

Prioritaires lors du lancement de la campagne de vaccination au Royaume-Uni - pays le plus endeuillé par la pandémie avec près de 128.000 morts-, le personnel des maisons de retraite a largement été vacciné: au 6 juin, 84% avaient reçu leur première dose et 69% leur deuxième, affirme le service public de santé (NHS).

Cependant, ces chiffres cachent des écarts géographiques: selon le gouvernement britannique, seules 65% des maisons de retraite anglaises s'occupant des personnes très âgées affichent un taux de vaccination suffisant de son personnel, un chiffre qui tombe à seulement 44% dans les établissements londoniens.

Le Sage, groupe de scientifiques qui conseillent le gouvernement britannique en matière de coronavirus, estime que pour permettre un niveau minimum de protection contre le COVID-19 dans chaque établissement, 80% du personnel et 90% des résidents devraient avoir reçu au moins une dose.

«Nous avons la responsabilité de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger les personnes qui reçoivent des soins», a asséné Matt Hancock, promettant de poursuivre les consultations avec le secteur pour voir «s'il convient d'étendre cette disposition à d'autres travailleurs», par exemple l'ensemble du personnel du NHS.

Dans la même catégorie