/news/coronavirus

Réouverture de la frontière du Nouveau-Brunswick

La frontière du Nouveau-Brunswick s’ouvre dès minuit, dans la nuit de mercredi à jeudi, aux résidents canadiens qui ont reçu une première dose de vaccin. Les Québécois qui souhaitent se rendre aux Îles-de-la-Madeleine pour prendre le traversier pourront s’arrêter dormir dans la province voisine.

• À lire aussi: COVID-19: La «bulle de l'Atlantique» commence à s'ouvrir aux Québécois

• À lire aussi: La frontière Québec-Ontario ouverte dès mercredi

L’enregistrement est obligatoire et une preuve de vaccination pour une première dose sera exigée au point de contrôle à l’entrée du Nouveau-Brunswick.

Les visiteurs canadiens vaccinés avec une dose n’auront donc plus à s’isoler à leur arrivée dans la province voisine ni même à subir un test de dépistage.

«Il faut faire encore de la surveillance. Il faut être certain que les gens se sont fait vacciner, parce que sinon ils doivent faire leur auto-isolement et leur isolement, c’est différent. À ce moment-ci, c’est pour la protection de la population, car on a la majorité avec une dose à ce moment-ci», a expliqué mercredi la médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, la Dre Jennifer Russell.

Les visiteurs canadiens non vaccinés devront suivre les consignes d’isolement pour entrer dans la province.

En point de presse, le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a dit s’attendre à ce que la circulation aux points de contrôle entre le Québec et sa province soit beaucoup plus achalandée et qu’il y ait de l’attente.

Cette nouvelle étape du déconfinement arrive plus tôt que prévu, puisque le Nouveau-Brunswick a atteint une autre cible de vaccination. La première étape du retour à la phase verte en vertu du plan de rétablissement relatif à la COVID-19 est entrée en vigueur la nuit dernière. La seconde entre donc en vigueur 24 heures plus tard.

Les voyages non essentiels étaient interdits depuis le 25 mars 2020 au Nouveau-Brunswick.

Soulagement aux Îles-de-la-Madeleine 

Le périple des Québécois qui veulent se rendre aux Îles-de-la-Madeleine par le traversier sera beaucoup moins complexe dès la nuit de mercredi à jeudi. Il sera possible de s’arrêter dormir au Nouveau-Brunswick.

La nouvelle est accueillie avec beaucoup de soulagement pour l’industrie touristique de l’archipel. Les visiteurs pourront se rendre au traversier en toute sécurité.

«La saison touristique pourrait nous amener deux fois plus de visiteurs cette année que l’an dernier. Cet achalandage sur les routes [au Nouveau-Brunswick], moi, ça me faisait craindre d’autres accidents, d’autres gens qui poussent leurs limites, qui frappent un orignal et finalement se retrouvent dans le fossé avec les risques pour la santé et la vie des gens», a expliqué Joël Arseneau, député péquiste des Îles-de-la-Madeleine.

«La réaction est très positive», a-t-il ajouté.

Des accidents se sont produits l’an dernier en raison de la fatigue, comme il était interdit de s’arrêter dormir au Nouveau-Brunswick.

Le député des Îles-de-la-Madeleine a milité au cours de la dernière année afin qu’un corridor de passage sécuritaire soit mis en place comme un hôtel désigné.

Pour ce qui est des citoyens des provinces atlantiques, ils pourront entrer au Nouveau-Brunswick sans restriction dès minuit, dans la nuit de mercredi à jeudi.