/finance/homepage

Sirop d’érable: plus de 3 millions d’entailles après une hausse des exportations

Photo d'archives

L’industrie acéricole du Québec a le vent dans les voiles avec des ventes records de sirop d’érable en dépit d’une production moyenne en 2021, poussant les producteurs québécois à émettre trois millions de nouvelles entailles. 

Avec 72 % de la production mondiale de sirop d’érable, le Québec compte renforcer sa position dominante avec ces nouvelles entailles qui entreront en production en 2022 et 2023. 

Même si les Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ) qui gèrent la réserve mondiale de sirop d’érable se disent en mesure de compenser la récolte moyenne de cette année, les volumes de stock ne cessent de baisser, passant de 107 millions de livres au 1er mars à 80 millions de livres. 

D’où la nécessité de développer de nouveaux territoires et de nouvelles entailles dans le but de garantir un approvisionnement sûr sans rupture de stock au Québec qui compte plus de 50 millions d’entailles. 

La filière québécoise a connu des records de vente en 2020 avec 147 millions de livres de sirop d’érable, dont 135 millions de livres destinées à l’exportation. 

L’éventualité d’émettre plus d’entailles n’est pas exclue, pour peu que les projections de ventes soient favorables, selon les PPAQ.

«Les PPAQ pourraient octroyer quelques millions d’entailles supplémentaires à la mi-juillet si les indicateurs du marché prévoient le maintien des fortes ventes actuellement constatées», a indiqué mardi le président des PPAQ Serge Beaulieu.