/news/currentevents

Trois hommes liés à des dossiers de violence conjugale en cavale

GEN-SURETE-DU-QUEBEC-SQ

Joël Lemay / Agence QMI

Trois hommes liés à des affaires de violence conjugale se sont enfuis d’un centre de thérapie de Sainte-Adèle, dans les Laurentides.

• À lire aussi: Féminicide dans Limoilou: la victime craignait son conjoint

• À lire aussi: 13e féminicide: arrêté en décembre, il s'était engagé à ne pas «harceler» la victime

• À lire aussi: 13e féminicide: Nathalie Piché, une mère «à l'âme charitable»

Maxime Archambault, 26 ans; Michael Lagacé, 25 ans, et Jordan Dunstan, 34 ans, devaient demeurer au centre de thérapie et sont donc recherchés pour bris d’ordonnance, a expliqué la Sûreté du Québec (SQ).

Les trois hommes pourraient potentiellement se trouver dans le secteur de Saint-Hippolyte dans les Laurentides, dans la région de Lanaudière ou en Abitibi-Témiscamingue, a avancé la SQ. Ils pourraient être ensemble ou être partis chacun de leur côté.

Maxime Archambault est décrit comme un homme blanc de 1,75 m (5’ 9’’) pesant 90 kg (185 lb), avec des cheveux et yeux bruns et un tatouage sur le bras droit.

Michael Lagacé, lui, mesure 1,83 m (6’) et pèse 90 kg (200 lb). Il a les cheveux bruns et les yeux bleus et arbore un tatouage sur la poitrine.

Enfin, Jordan Dunstan mesure 1,85 m (6’ 1’’) et pèse 95 kg (210 lb). Il a, lui aussi, les cheveux bruns, les yeux bleus et un tatouage sur la poitrine.

Quiconque aperçoit l’un ou l’autre de ces individus est prié de contacter le 911 ou d’appeler confidentiellement la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.