/regional/troisrivieres/mauricie

Une école secondaire mise sur les cours en plein air

Les cours peuvent désormais se donner à l’extérieur à l’École secondaire Les Seigneurie à Saint-Pierre-les-Becquets, dans le Centre-du-Québec. Nommée «la terrasse» par les étudiants, la classe en plein air servira également de lieu de rassemblement durable.

Pour dynamiser les cours traditionnels, sept bancs de style pupitre ont été installés en cercle. Ils permettent d’accueillir 28 étudiants à la fois, pendant que le professeur donne son cours au centre.

Les installations sont là depuis à peine deux semaines, mais déjà, des activités pédagogiques et parascolaires s’y donnent. Par exemple, des cabanes d’oiseaux ont été fabriquées par des élèves pour embellir le décor de la classe.

C’est le comité la Brigade Verte qui est à l’origine du projet entrepreneurial. Composé d’une douzaine d’étudiants de la première à la quatrième secondaire, le comité est d’ailleurs le lauréat régional du Défi OSEntreprendre dans le Centre-du-Québec.

Pour les membres de la Brigade Verte, la concrétisation du projet «Le bonheur d’une classe extérieure» est un rêve devenu réalité. D’autant plus que les étudiants jugeaient nécessaire d’avoir un lieu de rassemblement extérieur après une année particulière.

«Nous voulions passer davantage de temps dehors lors de rencontres parascolaires, mais aussi créer un lieu pédagogique différent et accessible aux enseignants et aux autres élèves de l’école», a expliqué la présidente de la Brigade Verte, Zoé Depot, dans un communiqué.

Pour réaliser le projet d’envergure, le comité, accompagné d’une animatrice à l’engagement communautaire, a amassé 17 500$. «On a eu toutes les bourses, tous les concours, on les a gagnés», a raconté l’animatrice Marlène Dubois. Ces fonds, qui proviennent également de nombreux entrepreneurs de la région et partenaires, ont servi à l’installation des bancs qui sont placés sur du béton. Mme Dubois a mentionné que des entrepreneurs ont même donné de leur temps pour l’aménagement, en plus d’un paysagiste retraité pour des conseils.

La directrice de l’école, Aglaé Perreault, a souligné à quel point le projet est innovateur en plus d’être une fierté pour l’école. «En temps de pandémie, de parler de positif, de parler de plus pour notre école, pour l’extérieur, pour l’écologie, c’est un beau levier. Je suis très fière du travail de l’équipe.»

Une deuxième phase pour la classe extérieure débutera au mois de septembre. Un espace vert sera aménagé avec l’aide de l’École de l’agriculture de Nicolet. «J’ai hâte parce que je pense que ça va ajouter un côté encore plus chaleureux et plus de verdure à l’école, donc c’est positif», s’est réjouie la vice-présidente de la Brigade Verte, Estelle Bergeron.