/regional/estduquebec/basstlaurent

Des cliniques de vaccination mobiles dans le Bas-St-Laurent dès la semaine prochaine

Des cliniques de vaccination mobiles se déplaceront dans plusieurs municipalités du Bas-St-Laurent dès la semaine prochaine.

L'objectif du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-St-Laurent est de faciliter l'accès à la vaccination.

Des cliniques mobiles iront dans des municipalités de la région.

Après des autobus de vaccination dans d’autres régions, un motorisé de GardaWorld se rendra dans les stationnements de caisses Desjardins du territoire du 23 juin au 2 juillet.

Les autorités de la santé ont ciblé des municipalités où le taux d'adhésion est moins élevé, notamment en raison de la distance avec les sites de vaccination désignés.

La clinique s’arrêtera à La Pocatière, Pohénégamook, Squatec, Sayabec, Causapscal et Saint-Zénon-du-Lac-Humqui.

«On va aller où les gens sont. On a identifié des municipalités où on avait des statistiques qui nous disaient que des gens adhéraient un peu moins à la vaccination. Alors, l’objectif, c’est de se rapprocher. On sera là présent durant quelques heures», explique le porte-parole du CISSS du Bas-St-Laurent, Gilles Turmel.

«On n’a pas l’intention de faire de gros volume. On pense faire une centaine de personnes vaccinées par jour, par municipalités visées, mais quand même c’est important, parce qu’on est rendu à l’étape où chaque personne qu’on va chercher de plus permet d’augmenter la couverture vaccinale dans la région», ajoute-t-il.

La prise de rendez-vous est possible via Clic Santé et les autorités de la santé indiquent qu’il y aura quelques doses disponibles sans rendez-vous.

L'initiative vise vraiment à aller chercher des gens plus difficiles à rejoindre, notamment les 18 à 39 ans. Pour ces tranches d'âges, la cible du 75% est presque atteinte, mais il manque quelques centaines de personnes.