/news/law

Jasmin Lemire accusé pour ses propos controversés sur Tiktok

L’Estrien de 30 ans qui a été arrêté mercredi par la Régie de police de Memphrémagog pour ses propos controversés sur la plateforme Tiktok a été formellement accusé.

• À lire aussi: Un utilisateur de TikTok de l'Estrie arrêté

Jasmin Lemire, qui a un lourd passé criminel, a comparu le même jour au palais de justice de Granby. Une accusation d’avoir troublé l’ordre public a été déposée contre lui.

L’individu faisait déjà face à des accusations dans d’autres dossiers. Il demeure détenu jusqu’à sa prochaine comparution prévue le 23 juin prochain. D’ici là, il devra subir une évaluation psychiatrique.

Depuis la fin mai, le suspect a publié une multitude de vidéos où on le voit tenir des propos extrêmement troublants.

La police a reçu de nombreuses plaintes ces dernières semaines concernant les vidéos de Lemire. Selon les autorités, le suspect diffusait «à répétition, depuis le 26 mai, des messages haineux et certains à caractère sexuel déplacé, envers de jeunes adolescentes».

«Fort d’un bagage criminel assez troublant, les policiers ont obtenu l’émission d’un mandat d’arrestation et le sujet a comparu à la Cour du Québec», a fait savoir la Régie de police de Memphrémagog dans un communiqué.

Selon nos informations, depuis 2011 Lemire s’est retrouvé près d’une trentaine de fois devant les tribunaux pour divers crimes.

En 2012, il avait notamment écopé de cinq mois d’emprisonnement après avoir reconnu sa culpabilité dans un dossier de cruauté animale. Il avait admis avoir décapité deux chiens et avoir lancé un chat dans la rivière Saint-François.

- avec TVA Nouvelles