/news/currentevents

Terrebonne: opération policière chez un fournisseur de la SQDC

MATHIEU WAGNER/AGENCE QMI

La police de Terrebonne est débarquée la semaine dernière chez un «fournisseur indirect» de la Société québécoise du cannabis (SQDC) qui aurait vendu une partie de son cannabis produit légalement sur le marché noir.

AFP

L’enquête dans ce dossier a été amorcée en janvier dernier lorsque les policiers ont reçu des informations indiquant que le commerce visé par l’opération détenait un permis de Santé Canada pour produire du cannabis, mais qu’une partie de la production était écoulée illégalement.

Diverses techniques d’enquête ont permis de confirmer ces informations, a fait savoir la police de Terrebonne, jeudi.

Trois perquisitions ont donc été effectuées la semaine dernière dans ce dossier et deux hommes de 36 et de 38 ans ont été arrêtés lors de l’opération.

Les perquisitions ont permis la saisie de plus de 2200 plants de cannabis, une cinquantaine de kilos de cannabis, un peu plus de 50 000 $ en argent comptant, de l’équipement servant à la production valant plusieurs milliers de dollars et un permis de production émis par Santé Canada.

À la suite des interrogatoires, les deux prévenus ont été libérés par voie de sommation.

AFP

Des accusations de possession et de production de cannabis en vue d’en faire le trafic pourraient être portées contre les deux prévenus.

L’opération démontre une fois de plus les largesses de Santé Canada dans l’octroi de permis de production de cannabis. Au cours des dernières années, plusieurs opérations ont eu lieu dans la province chez des gens qui produisaient légalement du cannabis, mais qui écoulaient leur marchandise sur le marché noir.

«Ces perquisitions démontrent encore une fois le manque de contrôle et de rigueur en lien avec l’émission des permis par Santé Canada autorisant la production de cannabis», a réagi Éric Hallé, directeur adjoint du Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion.

Dans la même catégorie