/news/currentevents

Violence conjugale: deux des trois suspects en fuite sont épinglés

Photo Agence QMI

Deux des trois hommes liés à des affaires de violence conjugale qui s’étaient enfuis d’un centre de thérapie de Sainte-Adèle, dans les Laurentides, ont été épinglés jeudi.

• À lire aussi: Trois hommes liés à des dossiers de violence conjugale en cavale

• À lire aussi: Féminicide à Québec: pressée de retirer sa plainte à la police

Jordan Dunstan, 34 ans, et Michael Lagacé, 25 ans, ont été épinglés en matinée dans le secteur de Ferme-Neuve, à près de 200 kilomètres de l’endroit où ils avaient été vus pour la dernière fois.

Dunstan et Lagacé s’étaient enfuis avec un troisième individu, Maxime Archambault, 26 ans.

Des recherches policières sont toujours en cours pour retrouver sa trace.

Les trois hommes étaient recherchés pour bris d’ordonnance.

Selon les autorités, Maxime Archambault pourrait se trouver dans le secteur de Saint-Hippolyte dans les Laurentides, dans la région de Lanaudière ou en Abitibi-Témiscamingue.

Maxime Archambault est décrit comme un homme blanc de 1,75 mètre (5 pi 9 po) pesant 90 kg (185 lb), avec les cheveux bruns et les yeux bruns. Il arbore également un tatouage sur le bras droit.

Toute personne qui apercevrait ce troisième et dernier suspect recherché est priée de contacter le 911 ou d’appeler confidentiellement la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Dans la même catégorie