/sports/homepage

Coup d’envoi donné pour le Grand Défi Pierre Lavoie

Le coup d’envoi du Grand Défi Pierre Lavoie a été donné vendredi matin à Saguenay, avec le départ de Pierre Lavoie et quelques cyclistes pour un démarrage un peu plus modeste pour une deuxième année consécutive, mais avec toujours autant d’impact.

«La COVID nous a aidés à multiplier l’impact par dix!», a assuré Pierre Lavoie. «Je la remercie, parce que s’il a eu du négatif, il a aussi eu du positif.»

Le directeur de la Santé publique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Donald Aubin, faisait d’ailleurs partie des cyclistes qui ont pédalé pendant les premiers kilomètres.

«D’entendre les roues sur l’asphalte, c’est un beau sentiment», a-t-il confié à Chicoutimi. «On a traversé beaucoup de choses avec la COVID, mais il est de vivre autre chose. La Santé publique, c’est plus que des maladies infectieuses. C’est aussi la prévention et la nutrition.»

La pandémie a favorisé le rayonnement du Grand Défi, qui rassemble désormais plus de 1000 cyclistes qui ont l’objectif collectif de parcourir 1 million de kilomètres.

«On demande aux gens de nous envoyer leurs vidéos sur notre site», a invité le triathlonien. «Quand on voit des professeurs faire bouger toute une gang aux Îles-de-la-Madeleine, on se dit que c’est réel, pas virtuel...»

Pour cette première journée au Saguenay-Lac Saint-Jean, le groupe de 10 cyclistes s’est arrêté dans quelques écoles.

«C’était le fun de pédaler derrière Pierre Lavoie», a témoigné un jeune de La Baie.

«Rouler avec ma classe, j’ai vraiment aimé ça!», a mentionné une autre élève.

«Je retiens qu’il ne faut jamais abandonner. Il faut toujours bouger pour être en santé», a souligné une autre élève de Jonquière.

«Les jeunes ne l’ont pas eu facile cette année», a commenté l’humoriste Philippe Laprise, qui vise 300 kilomètres de vélo en fin de semaine. «De les avoir avec un sourire aujourd’hui, on se dit que ça leur donne une pause...»

Pierre Lavoie pédalera environ 600 kilomètres et natation, course ainsi que marche sont également au programme entre Québec, Trois-Rivières et l’Estrie, avant une arrivée au parc Jean-Drapeau de Montréal dimanche vers 17h45.

L’an prochain, il espère à nouveau rouler avec un cortège de 1000 kilomètres.

«Ce ne sera plus un groupe qui dit “Regardez-nous pour vous inspirer”, mais bien “Tout le Québec ensemble, on se regarde et on bouge!”».

Tous les Québécois sont invités à participer au 1000 kilomètres du Grand Défi Pierre Lavoie d’ici dimanche, que ce soit à pied, à la nage ou à vélo.