/news/world

Chaleur extrême aux États-Unis : un camionneur québécois sur place raconte

L’ouest des États-Unis est en état d’alerte en raison d’une vague de chaleur extrême qui menace d’engendrer des incendies. Sur place un camionneur québécois raconte son expérience.

• À lire aussi: Canicule: les élèves pourront enlever le masque en classe

«Actuellement à 11h il fait 40°C,» explique Frédéric Bisson, alors qu’il effectue une livraison proche de Sacramento en emission à 100% Nouvelles. 

«Il y a des barrages et les policiers nous arrêtent pour nous prévenir des risques. Ils vérifient aussi si on n’a pas de substance inflammable à bord, et on nous dit aussi de ne pas stationner dans les endroits où il y a de l’herbe, car elle pourrait s’enflammer facilement», explique-t-il. 

Jeudi, M. Bisson patageait une panne qui l'avait immobilisé dans son camion.

Le camionneur a été surpris de voir des petits brasiers sur le bord de la route, «on m’a expliqué que le frottement des rails de métal fait des étincelles qui provoquent des petits foyers d’incendie». 

Des chaleurs record

La vague de chaleur est sans précédent dans le Sud-ouest américain. Mardi a été établie un record de température la plus chaude jamais enregistrée à Salt Lake City à 107°F (41,7°C).

Dans la même catégorie