/news/law

Policier désarmé: le suspect aurait tué son codétenu

Le Syndicat des agents de la paix en service correctionnel du Québec a confirmé à TVA Nouvelles vendredi qu’Ali Ngarukiye, l'homme qui aurait désarmé et blessé l’agent Sanjay Vig du SPVM, en début d'année, aurait tué son codétenu à l’établissement de détention de Rivière-des-Prairies, à Montréal.

Ali Ngarukiye a été accusé de meurtre au deuxième degré.

Le meurtre allégué s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi. Ce sont des agents qui ont découvert le corps du détenu inanimé dans la cellule partagée par l’auteur présumé du crime.

TVA Nouvelles a pu faire confirmer ces informations auprès de Mathieu Lavoie, président national du Syndicat des agents de la paix en service correctionnel du Québec.

Il y avait selon M. Lavoie des traces de violence apparentes.

Le détenu qui aurait été victime de ce meurtre allégué s’appelle André Lapierre. Il était en attente d’un transfert vers un pénitencier pour une affaire de vol qualifié.

Rappelons que c’est Mamadi III Fara Camara qui avait été accusé à tort d’avoir désarmé et blessé le policier Sanjay Vig, le 28 janvier dernier, dans le quartier Parc-Extension. M. Camara avait été incarcéré, puis relâché, ce qui lui avait valu ensuite des excuses du Service de police de la Ville de Montréal. Il a depuis reçu la Médaille de l’Assemblée nationale afin de souligner son sens civique et son engagement bénévole auprès des jeunes de l'organisme Ali, les Prince.sse.s de la rue.