/regional/troisrivieres/mauricie

Saint-Adelphe: le défi de conserver des services de proximité

Essence, spiritueux, pharmacie, quincaillerie... La Coopérative de solidarité de Saint-Adelphe offre de nombreux services, mais son exploitant, la coopérative Novago, est en restructuration et compte céder sa place dans les prochains mois.

«Ils nous avaient annoncé [l’hiver dernier] qu'ils souhaitaient passer à d'autres projets puisque leur structure est de plus en plus grosse», a indiqué Marc-André Denis qui siège au conseil d'administration de la Coopérative de solidarité.

Selon lui, il n'est aucunement question de manque de rentabilité, mais bien de concentrer les activités à la quincaillerie.

On cherche donc des entrepreneurs prêts à prendre le relais de Novago. Et la directrice du développement économique à la MRC de Mékinac, Nadia Moreau, s’est dit ouverte à toutes les propositions, tant que les volets alimentations et essence sont inclus.

«Mékinac est reconnu pour avoir des entrepreneurs qui sont innovants, qui sont collaboratifs ensemble, qui sont créatifs aussi. C'est une super belle bâtisse, c'est un bel espace. On se dit: est-ce qu'il y en a qui ont des projets, qui veulent développer quelque chose, qui veulent attirer des gens ?», a expliqué Mme Moreau.

Conserver les commerces de proximité est un véritable défi pour les municipalités. Et le maire de Saint-Adelphe, Paul Labranche, constate que la pandémie n'a pas aidé: «Avec internet et les livraisons qu'il y a eu pendant la pandémie, les gens se sont habitués à un certain roulement».

Novago semble cependant assez souple dans ses modalités de départ et tente de faciliter le transfert des activités.