/news/society

1 000 000 KM Ensemble: un défi bien amorcé

Le défi 1 000 000 de KM Ensemble est déjà bien amorcé samedi matin, avec plus de 598 637 kilomètres au compteur. 

• À lire aussi: 1 000 000 de KM Ensemble : une prometteuse deuxième édition

Ce défi qui veut faire bouger les Québécois de toutes sortes de façons, que ce soit en marchant, en pédalant, en courant ou en grimpant, a commencé vendredi et se terminera dimanche. 

«On est très contents, on a presque doublé les chiffres par rapport à l'an passé. Aujourd'hui, c'est une journée que je considère idéale. Il ne fait pas très chaud, on a le goût d'aller bouger », note Pierre Lavoie, le cofondateur du Grand défi Pierre Lavoie. «Hier, on était vraiment contents, on a eu 124 000 participants. Mon rêve, c'est d'atteindre 200 000 participants à l'événement.» 

Louis-François Marcotte, participant et ambassadeur de l’événement, fait un trajet de vélo de plus de 600 kilomètres aux côtés de M. Lavoie. «On est partis de La Baie au Saguenay hier matin. On a visité plein d’écoles dans la journée pour voir les jeunes et pour les inciter à bouger. Et on s’en va à Montréal tranquillement, demain en fin de journée, donc on pédale beaucoup», explique-t-il. 

M. Marcotte s'est entraîné pendant plusieurs mois pour être en forme pour ce long parcours sur deux roues. 

Ceci dit, le défi est accessible à tous. Les gens sont encouragés à bouger à la hauteur de leurs capacités, que ce soit en marchant, en courant ou en nageant. 

Selon M. Marcotte, l’engouement est là et les gens veulent bouger. «On va probablement avoir fait un million de kilomètres avant le lunch, les gens vont se lever, ça va bouger», note-t-il. 

«Hier, les jeunes ont beaucoup bougé, là je pense qu’aujourd’hui les plus vieux vont commencer à sortir. Il va faire beau, pas beau, ce n’est pas grave, mais sortez dehors et bougez», encourage M. Marcotte. 

Le défi a un impact sur les jeunes, autant dans les écoles que par le biais des parents qui montrent l'exemple. «Je le vois avec mes enfants. Ils me voient faire du vélo, ils me voient m’entraîner, et eux-mêmes commencent à comprendre à 6 et 10 ans que le sport, c’est une activité qui est importante dans leur quotidien. Ça fait partie d’avoir des saines habitudes de vie, donc tout ça est déclenché par des actions indirectes qu’on fait nous-mêmes en tant que parents», dit-il. 

«Ce qui était important, c'était de suivre les enfants. Ceux qui en 2009 ont commencé avec les Cubes énergie sont maintenant adultes», ajoute M. Lavoie. 

Si vous voulez vous inscrire, rendez vous sur le site web du défi. «C’est super inclusif, c’est vraiment de faire bouger le Québec qui est important et de créer ce momentum-là pour que les gens sachent qu’être dehors c’est le fun, ça fait du bien», dit M. Marcotte. 

Dimanche, des ministres pédaleront aux côtés de Pierre Lavoie, dont Steven Guilbeault, Ministre du Patrimoine canadien et Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation. 

L'importance de bouger

En entrevue à TVA Nouvelles, la médecin de famille Karine Talbot a souhaité réitérer l'importance de pratiquer une activité physique, peu importe laquelle.

La Dre Larose rappelle que le sport a de nombreux bénéfices pour la santé physique et mentale.

Bouger permet de mieux gérer le stress et le sommeil. C'est aussi une façon de prévenir les maladies cardiovasculaires ainsi que l'ostéoporose.

La médecin de famille ajoute que l'activité physique contribue à conserver son autonomie plus longtemps et à éviter le vieillissement prématuré ainsi que la démence.

Dans la même catégorie