/news/coronavirus

2e dose de vaccin: «peu importe la combinaison, la protection est là»

Les différents changements de cap du gouvernement concernant l’administration du vaccin d’AstraZeneca en deuxième dose créent de la confusion chez plusieurs. 

• À lire aussi: AstraZeneca: le Dr Arruda répond aux interrogations sur la 2e dose

• À lire aussi: Vaccin Pfizer: l’offre de vaccination sans rendez-vous sur pause

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Le virologue à la retraite Jacques Lapierre est cependant certain d’une chose : «peu importe le vaccin que vous prenez, la protection qui vous empêche d’aller à l’hospitalisation quand vous avez la COVID est là, avec n’importe quelle combinaison ou avec n’importe quel vaccin», dit-il en entrevue à LCN.

Les personnes ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca comme première dose et qui le recevront aussi comme deuxième dose ont moins de risques de faire une thrombose que lors de leur première dose, explique M. Lapierre. 

«Il faut tenir compte qu’AstraZeneca en deuxième dose, le risque de thrombose est extrêmement faible, au moins dix fois moins qu’en première dose, soutient le virologue. Et puis une deuxième dose d’AstraZeneca vous donne une protection aussi grande que les autres vaccins.»

Ceux qui recevront le vaccin de Moderna ou de Pfizer en deuxième dose, après avoir reçu le vaccin d’AstraZeneca en première dose, pourraient avoir plus d’effets secondaires. 

«Ils disent que Pfizer et Moderna peuvent être donnés en deuxième dose, mais en même temps, ce qu’on dit, c’est que ça donne des effets secondaires un peu plus grands, les gens font des fièvres, font de la fatigue, ont des maux de tête, donc il faut quand même accepter de passer à travers de ça. On nous dit quand même que c’est sécuritaire, ce n’est pas dangereux et que là aussi on a une excellente protection», affirme Jacques Lapierre. 

La chose la plus importante, pour le virologue, c’est qu’il faut absolument recevoir une deuxième dose de vaccin, surtout avec la montée du variant Delta qui apparaît de plus en plus en Ontario.