/news/faitesladifference

Aidons les entrepreneurs autochtones à prospérer

Juin est le Mois national de l'histoire autochtone. Il est tout à fait approprié d'inclure les entrepreneurs autochtones dans cette importante célébration. Les propriétaires d'entreprise des Premières Nations, des Inuits et des Métis fournissent un moteur de création d'emplois qui soutient une culture et un patrimoine uniques essentiels à notre tissu social.  

Les entreprises détenues et exploitées par des Autochtones renforcent également l'économie du Canada grâce à des services et des produits de valeur. 

Il est de notre devoir d'aider ces entrepreneurs à innover et à prospérer. 

Sondage

Dans le cadre des célébrations de cette année, Sodexo Canada a demandé aux Canadiens de se prononcer sur l'importance des entreprises autochtones via un sondage national Léger. Les résultats montrent une large reconnaissance de la valeur créée par plus de 60 000 entrepreneurs autochtones du Canada et un solide soutien à l'action concertée du secteur privé pour les aider à atteindre leur plein potentiel.   

  • 79 pour cent des Canadiens croient que la participation des Autochtones à l'économie renforce le tissu social du pays.   
  • Soutenir des entreprises autochtones solides est également considéré par 76 % comme une voie vers la guérison des relations avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis.     

Sortir les peuples autochtones de la pauvreté doit être une priorité nationale. Le Canada abrite une population autochtone croissante de 1,6 million de personnes. Beaucoup font face à la discrimination, à la pauvreté et à des conditions de vie déplorables dans les réserves. 

Il est clairement dans l'intérêt du Canada de favoriser un secteur commercial autochtone solide, capable de créer des débouchés économiques durables pour sa population. Et la majorité des Canadiens qui ont répondu le reconnaissent. 

En lien avec de plus grandes ressources pour soutenir les propriétaires d'entreprises autochtones:   

  • 71 pour cent des Canadiens veulent que le secteur privé se mobilise pour aider les entrepreneurs autochtones à faire passer leurs entreprises au niveau supérieur.   
  • 77 pour cent conviennent que les entreprises devraient inclure les entreprises autochtones dans leurs réseaux de fournisseurs dans la mesure du possible.   
  • Et 71 pour cent croient que des actions, telles que la formation et le mentorat, pour aider les propriétaires d'entreprises autochtones devraient être une stratégie à long terme pour les entreprises canadiennes.     

Le nombre d'entreprises autochtones n'a cessé de croître depuis 2000. Ce secteur émergent est bien placé pour approfondir son empreinte économique. 

Dans tous les secteurs

En tant que porte-parole de l'économie autochtone, le CCAB a entrepris des recherches spécifiques sur les entrepreneurs autochtones. Nous savons d'après les données de l'Enquête sur les entreprises autochtones de 2019 du CCAB que les entrepreneurs autochtones ont établi des entreprises dans chaque province et territoire dans un éventail d'industries, y compris le secteur des services (54 pour cent), le secteur secondaire (21 pour cent), les ressources naturelles (13 pour cent) et la construction (12 pour cent). 

Notant que le sondage du CCAB a été complété avant la pandémie de COVID-19, trente-neuf pour cent des entrepreneurs autochtones interrogés ont connu des augmentations de revenus entre 2018 et 2019. Parmi ceux qui ont déclaré que leurs revenus ont augmenté par rapport à l'année précédente, une majorité (56 pour cent) a enregistré une augmentation de ses revenus de plus de 20 %. 

Un prochain rapport de recherche du CCAB indique que les propriétaires d'entreprises autochtones valorisent également l'innovation. Plus de la moitié (54 pour cent) des entrepreneurs interrogés ont déclaré avoir introduit de nouveaux produits ou services, des procédés ou dépensé de l'argent en recherche et développement expérimental (R&D). 

Près de la moitié (43 pour cent) des entrepreneurs interrogés ont déclaré avoir lancé de nouveaux produits ou services au cours des trois années précédentes. Un tiers (32 %) a introduit de nouveaux processus. Vingt-cinq pour cent ont dépensé de l'argent en R&D. 

Défis

Pourtant, les entrepreneurs autochtones font face à des défis uniques. Ils déclarent avoir besoin d'un meilleur accès au capital, d’une main-d’œuvre autochtone qualifiée, de formation professionnelle, d'investissement, de savoir-faire technique et commercial et de mentorat. 

L'un des défis les plus pressants est le besoin urgent d'initiatives de formation professionnelle. Au moins les deux tiers des propriétaires d'entreprises autochtones mentionnent des difficultés à trouver des employés autochtones qualifiés. 

Le secteur privé du Canada doit donner la priorité aux entrepreneurs autochtones. Notre expérience est que tout le monde en profite lorsque les stratégies commerciales sont basées sur l'inclusivité. 

Alors que nous célébrons le Mois national de l'histoire autochtone, il est gratifiant de voir les Canadiens comprendre ce que nous savons depuis longtemps : le secteur des affaires autochtone a beaucoup à offrir à ses citoyens, à l'économie et à la société en général. Avec les bonnes ressources, les opportunités sont illimitées. 

Tabatha Bull, présidente et cheffe de la direction du Conseil canadien pour le commerce autochtone

Erwin Joosten, vice-président principal, énergie et ressources, Sodexo Canada

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?