/sports/homepage

CH : Ensemble dans le bateau

Le Canadien a perdu le capitaine de son bateau tout juste avant le troisième match avec le test positif à la Covid-19 de Dominique Ducharme. Mais ce n’était pas assez pour miner la confiance de cette équipe.

• À lire aussi: Une pensée pour Daron

• À lire aussi: «J’ai fait une gaffe» - Marc-André Fleury

• À lire aussi: Victoire à l’arraché des Canadiens

Eric Staal a salué le calme de Luke Richardson au lendemain de ce gain de 3 à 2 en prolongation dans le troisième match contre les Golden Knights de Vegas.

« Oui, Luke restait en contrôle, a dit Staal. Il y a aussi du crédit qui revient à Bergy (Bergevin), Burrows et Burke en plus de Luke. Il se retrouvait devant des circonstances difficiles. Nous connaissions la situation avec Dom. Luke a connu une très bonne préparation. Il restait calme derrière le banc, il choisissait les bons joueurs pour sauter sur la glace. Notre meilleure période était la prolongation. On a obtenu une récompense avec un gros but. Il y a du caractère au sein de ce groupe et de bonnes personnes. On est tous ensemble dans cette aventure. »

Aux yeux de Staal, la perte de Ducharme n’a pas déstabilisé l’équipe malgré un très lent départ dans ce troisième match.

« Les entraîneurs dirigent un banc d’une différente façon, a-t-il rappelé. Ils ont leur façon pour choisir les trios et les confrontations. Pour un nouveau gars, il y a un ajustement. Pour une première fois avec ce groupe, Luke a fait tout un travail avec Burrows et Burke. Ce n’était pas facile d’arriver à un troisième match au troisième tour. Mais on sait aussi qui doit sauter sur la glace aussi selon les circonstances. Si Luke doit diriger l’équipe pour un petit moment, on est confortable. On est dans ce bateau ensemble. »

« Dom a une immense influence sur ce groupe, a continué le numéro 21. Sa présence dans le vestiaire avant le match et entre les périodes reste importante. Sans lui, c’était aussi aux plus vieux de prendre le relais. On n’a pas le meilleur départ, mais Pricey (Carey Price) était phénoménal. On a fini par construire notre match. »

En gymnase  

Nick Suzuki a également tenu de bons mots pour celui qui a pris le flambeau de Ducharme avec une préparation de quelques heures seulement.

« Luke est un gars très inspirant, a souligné Suzuki. Il travaille fort. Il passe probablement plus de temps dans le gymnase que certains joueurs! Il est un bon entraîneur pour moi. Depuis mes débuts à Montréal, j’ai beaucoup appris de lui surtout pour mon jeu en infériorité numérique. Je l’ai trouvé très bon derrière le banc au dernier match. »

Réparer une erreur  

Encore une fois utilisé au centre de Joel Armia et de Corey Perry, Staal aurait probablement conservé un moins bon souvenir de cette rencontre sans la gaffe de Marc-André Fleury en fin de troisième période.

En deuxième période, Staal a offert une passe parfaite à Nicolas Roy en tentant de dégager son territoire. Roy a marqué le premier but de la rencontre sur ce jeu.

« Il y a toujours des moments en séries où il y a des erreurs, a dit Staal. Tu fais des jeux que tu regrettes. Mais tu veux les oublier. Une bonne équipe trouve une façon de les corriger. C’est le type de groupe que nous avons. C’était la même chose avec les Hurricanes. Après mon erreur, on a marqué un but important. C’était un gros but de Cole, mais aussi un beau jeu de Nick pour revenir à 1-1. »

« J’ai le sentiment qu’on veut toujours rebondir après un gros revirement, a renchéri Suzuki. Si c’était moi qui avais fait une erreur, le trio de Staal aurait cherché à réparer la bourde. C’est l’esprit qui règne au sein du groupe. »

√ Le CH a profité d’un congé sur glace à la veille de ce quatrième match contre Vegas.

À voir aussi...     

Dans la même catégorie