/regional/montreal/laurentides

Un demi-million de canettes pour la bonne cause

Courtoisie Facebook

500 000. C’est le nombre de canettes et de bouteilles consignées que la Fondation Steve O’Brien est parvenue à récolter dans la dernière année pour encourager les jeunes à terminer leurs études.  

«On n’a rien pu faire l’année passée comme activité de financement! Pas de relais, pas de partie de hockey, pas de partie de balle... Alors on a commencé à ramasser les canettes», dit tout simplement l’ancien coureur de haut niveau Steve O’Brien, fondateur de la fondation du même nom. 

Son organisme souhaite donner un coup de pouce à des jeunes défavorisés, notamment en leur payant des cours parascolaires ou en les aidant financièrement à retourner aux études. 

«Les jeunes, ce sont nos futurs athlètes, nos futurs docteurs, nos futurs journalistes. Mais il faut s’en occuper», soutient M. O’Brien. 

Au mois de mai, ce dernier donc a organisé quatre collectes de cannettes et de bouteilles dans le coin d’Argenteuil, dans les Laurentides, où il réside. 

Les citoyens lui ont remis plus de 12 000 $ sous forme de contenants consignés, soit environ 100 000 unités. 

Le tout est entreposé dans un garage double à Brownsburg en attendant d’être échangé pour des 5 et des 10 sous. 

Depuis le début de ses collectes au printemps 2020, il a ainsi ramassé une véritable montagne de 500 000 canettes, soit plus de 25 000 $ pour sa fondation. 

Un prof préoccupé

Le choix de Steve O’Brien de s’impliquer pour la cause de la persévérance scolaire ne relève pas du hasard. 

Tout au long de sa carrière sportive, le champion québécois a simultanément été enseignant d’éducation physique pendant 25 ans, notamment au primaire et auprès des raccrocheurs. 

«J’ai vu beaucoup de manques dans la vie des jeunes. Je regardais leur boîte à lunch, et des fois il n’y avait rien dedans», confie-t-il, en espérant aujourd’hui faire une différence dans la vie des élèves les plus démunis.