/regional/montreal/montreal

Des caméras «rapidement» pour le SPVM, réclame Valérie Plante

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, souhaite que les caméras portatives pour les policiers de Montréal soient déployées «le plus rapidement possible».

• À lire aussi: Arrestation musclée: Plante choquée, Coderre demande une enquête indépendante

• À lire aussi: Des élus dénoncent des arrestations à Montréal

C’est ce qu’elle a déclaré lundi matin dans le cadre d’une mêlée de presse dans l’est de la métropole. 

La semaine dernière, la mairesse de Montréal et le premier ministre du Québec, François Legault, ont commenté des vidéos de l’arrestation de deux adolescents, le 10 juin dernier, dans le quartier Villeray. 

Dans ces vidéos, on pouvait voir un policier qui semblait poser le genou sur le cou et la tête d’un adolescent de 14 ans arrêté pour possession d’une arme à impulsion électrique. 

La mairesse s’est dite préoccupée, alors que le premier ministre a affirmé ne pas aimer ce qu’il a vu. 

Une enquête interne est en cours au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

«Notre souhait, c’est le plus rapidement possible. C’est dans ce sens que les discussions ont lieu en ce moment. La ministre Geneviève Guilbault et moi nous nous parlons fréquemment notamment des problématiques spécifiques au nord-est de la Ville. Pour moi les caméras corporelles, je ne veux plus de projet pilote qui va tomber à plat. Je veux quelque chose de solide, qui sera en collaboration avec le gouvernement du Québec et le système judiciaire», a déclaré Mme Plante.