/finance/homepage

Le déconfinement fait dépenser les Québécois

Avec la nouvelle réalité du déconfinement, les Québécois renouent avec leurs habitudes de consommation, synonymes de hausse des dépenses, selon une récente étude de la firme Moneris.

Le volume global des ventes à travers le Québec a augmenté de 6 % avec un engouement certain pour les restaurants, les bars et les gyms.

Ainsi, les gyms ont enregistré une augmentation de 67 % de leur volume de vente, alors que les clients ont dépensé 12 % de plus dans les restaurants, notamment depuis la réouverture des terrasses.

Selon les données de Moneris, des augmentations de dépenses ont été enregistrées dans les librairies (22 %), les arts et l’artisanat (15 %), les spas (11 %), les grands magasins (9 %) et les vêtements avec une hausse de 5 %.

Par région, Laval a connu une hausse de 307 % dans les dépenses inhérentes aux gyms, suivie de Montréal avec 63 %. C’est également dans la métropole québécoise que le marché de l’art a flambé (80 %).

À Québec, l’engouement a concerné les cartes cadeaux avec une hausse de 53 %, alors que le marché de location de voiture a crû de 33 %.

Les dépenses relatives à l’hôtellerie ont connu une hausse de 16 % à Gatineau et 14 % à Sherbrooke.