/regional/sherbrooke/estrie

Nouvel intervenant canin à la DPJ de l’Estrie

Bobine, un chien assistant en soutien émotionnel, est devenu le deuxième intervenant canin de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) de l’Estrie qui peut venir en aide aux familles de la région.

• À lire aussi: Le courage de dénoncer son agresseur grâce à Maki

«Les interventions en protection de la jeunesse sont faites dans le cadre de crises familiales. Parfois, les enfants vivent des difficultés et avoir un chien qui supervise l’intervention, ça aide et ça amène un baume aux enfants qui vivent des périodes difficiles», a souligné une travailleuse sociale à la DPJ de l’Estrie et responsable de Bobine, Annie-Claude Fortin.

Bobine intervient auprès des parents, des enfants, mais aussi des intervenants qui connaissent des rencontres difficiles émotionnellement. 

Le travail des intervenants, souvent difficile, se voit devenir un peu moins lourd à l’approche du chien.

«Je l’ai flatté dans le cadre de nos rencontres et c’est vraiment apaisant, ça diminue mon stress et me permet de me concentrer sur le moment présent», a témoigné une travailleuse sociale à la DPJ de l’Estrie qui a profité des bénéfices de Bobine.

Flatter le chien a quelque chose d’apaisant pour les enfants qui vivent des crises. 

«Je trouve ça hyper touchant. Ma fille demande souvent quand on retourne au Centre jeunesse parce qu’elle aime se confier au chien», a confié une maman.

La mère de cette fillette, donc l’anonymat doit être gardé, est très heureuse que sa fille s’ouvre plus. Sa fille se sent plus en confiance et calme lorsque Bobine se trouve auprès d’elle. 

La mère est comblée que son enfant puisse participer à ce projet de thérapie canine.Le pouvoir du réconfort canin est d’ailleurs prouvé, alors que Bobine soutient plusieurs personnes à la DPJ de l’Estrie.