/news/politics

Ottawa annonce de nouvelles sanctions contre la Biélorussie

Bloc parlement canada

Photo Fotolia

Ottawa a annoncé des sanctions contre 17 individus liés au gouvernement de la Biélorussie. Pour la première fois, le Canada sanctionne aussi cinq sociétés industrielles du pays d’Europe de l’Est en raison de ses «attaques répétées contre les droits de la personne et la dignité du peuple».

• À lire aussi: L'opposant biélorusse «exhibé» par les autorités

Ces nouvelles sanctions font grimper à 72 le nombre total de personnes issues de la Biélorussie dont le Canada a gelé les avoirs. Les mesures punitives sont essentiellement de nature économique, mais elles interdisent aussi ces personnes à se déplacer en territoire canadien.

Des mesures similaires ont été annoncées au même moment par les États-Unis, l’Union européenne et le Royaume-Uni.

«Nous sommes déterminés à soutenir les aspirations démocratiques longtemps réprimées du peuple biélorusse et nous sommes solidaires pour imposer des coûts au régime en raison de son mépris flagrant des engagements internationaux», ont déclaré les alliés occidentaux dans un communiqué lundi.

Ceux-ci déplorent notamment l’arrestation le 23 mai de deux dissidents du régime, le journaliste Raman Pratasevich et sa compagne Sofia Sapega. L’arrestation politique a nécessité l’atterrissage forcé, à l’aide d’un avion de chasse bélarusse, d’un vol de Ryanair qui faisait le transfert entre la Grèce et la Lituanie.

«En plus d’être une attaque flagrante contre la liberté d’expression, cet acte révoltant et irresponsable du régime biélorusse a mis en danger la sécurité des autres passagers du vol et constitue une grave ingérence dans les principes fondamentaux et les règles internationales qui garantissent la sécurité de l’aviation civile dans le monde», a-t-on déclaré du côté d’Affaires mondiales Canada.

Dans la même catégorie