/regional/saguenay

Une course à pied de 1000 km en 10 jours

Un Innu de Mashteuiatsh au Lac-Saint-Jean, survivant du cancer, a profité de la Journée nationale des peuples autochtones pour se lancer dans une longue course à pied de plus de 1000 kilomètres en dix jours.

Patrice Dominique est parti lundi matin de Mani-Utenam, sur la Côte-Nord, pour se rendre à la communauté crie de Mistissini au nord de Chibougamau, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, afin de courir à la mémoire des proches qui ont été emportés par le cancer.

«J’ai été atteint du cancer en 2014. J’ai réussi à vaincre le cancer pour remercier de deuxième chance que j’ai eue, je me suis donné comme objectif de ramasser des dons», a-t-il expliqué, ces dons étant remis à la Société canadienne du cancer.Mais son défi comporte également un autre objectif, celui de promouvoir les saines habitudes de vie.

Un Innu de Uashat-Mani-Utenam, William Fontaine, l’a accompagné dans ses premiers kilomètres. «On m’avait suggéré de l’accompagner juste en voiture. Finalement, j’ai décidé de faire la course avec lui parce que je me sentais en forme», a indiqué M. Fontaine.

Un périple dédié à son ami 

Patrice Dominique a dédié la première étape de son périple à son ami Bruno Jourdain, un Innu de Uashat décédé en mai dernier, quelques semaines après avoir reçu un diagnostic de cancer. «Bruno, c’est une des personnes avec qui j’ai travaillé beaucoup. On était tous les deux impliqués dans les jeux autochtones interbande. C’est une course pour lui. C’est une personne qui va être dure à oublier», a précisé M. Dominique, qui a tenu à faire une pause devant la résidence de son ami pour saluer ses proches.

«Bruno, mon frère, avait décidé de le suivre avec sa roulotte pendant tout le trajet. Je trouve que c’est un honneur pour nous la famille», a mentionné la sœur de Bruno Jourdain, Blandine Jourdain.

Au milieu de sa première journée de course, Patrice Dominique et ses accompagnateurs ont été immobilisés pendant deux heures à la suite d’un accident de la route. Il sait que son parcours de 1000 kilomètres en 10 jours sera semé d’embûches et d’imprévus, un peu à l’image d’un combat contre le cancer, mais il reste résolument décidé à relever ce défi.

Dans la même catégorie