/news/coronavirus

2e dose : Moderna peut remplacer Pfizer

Photo Stevens Leblanc

Les personnes vaccinées avec le vaccin Pfizer pourront devancer leur 2e dose avec le vaccin Moderna, annonce Québec. 

• À lire aussi: «Moyens partys» partout au Québec dès lundi

• À lire aussi: Une journée de vaccination sous la confusion à Sherbrooke

• À lire aussi: Le Vaccin-O-Bus sur les routes cet été

Le gouvernement en a fait l'annonce en raison des nombreuses doses que la province va recevoir dans les prochains jours. Au total, c'est près de 2,6 millions de doses du vaccin Moderna qui sont attendues au cours des semaines du 28 juin et du 5 juillet. 

«Grâce à ces livraisons supplémentaires, il sera possible dès demain de se présenter dans une clinique sans rendez-vous et de recevoir le vaccin Moderna, peu importe le vaccin utilisé lors de la première dose. En parallèle, des travaux sont en cours sur la plateforme de prise de rendezvous afin de permettre le changement de vaccin, lors du devancement d’un rendez-vous. La population sera informée lorsque cette fonction sera en ligne et accessible», fait savoir le ministère de la Santé.

Rappelons qu'il y a quelques jours, le ministère de la Santé et des Services sociaux avait annoncé que le Québec allait recevoir environ 600 000 doses du vaccin Pfizer de moins. Un scénario a alors été élaboré pour que les gens qui ont reçu une première dose du vaccin Pfizer puissent devancer leur deuxième rendez-vous en obtenant celui de Moderna.

«Dans un avis récent, le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) mentionne que les profils des deux vaccins sont très similaires et qu’il est très probable que l’effet de protection à long terme soit aussi bon dans un calendrier mixte, c’est-à-dire dans un scénario qui emploierait une dose de chacun des vaccins.» 

Les vaccins de Pfizer et de Moderna sont tous deux des vaccins à ARN messager (ARNm) et ont donc un fonctionnement et une composition semblables.

«À partir des données disponibles sur l’interchangeabilité des vaccins, il est recommandé d’utiliser le même vaccin pour la seconde dose si le même vaccin à ARNm est facilement disponible, à la clinique de vaccination. Toutefois, le CIQ mentionne que lors de l’administration de la 2e dose, si le même vaccin à ARNm utilisé lors de la première dose n’est pas facilement disponible, une personne peut recevoir un vaccin à ARNm différent. Les vaccins à ARNm seront alors considérés interchangeables et les deux doses reçues seront considérées valides. Cela est également conforme aux orientations du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI)», peut-on lire dans le communiqué.