/regional/sherbrooke/estrie

Dur de trouver un déménageur à Sherbrooke

Les déménageurs de l’Estrie en ont plein les bras ces jours-ci, si bien qu’il sera difficile pour les gens de la région de mettre la main sur un camion de déménagement dans les prochaines semaines.

• À lire aussi: Gatineau : Des commerçants déplorent le déménagement d’itinérants dans leur secteur

• À lire aussi: Laval: un service pour vous aider à trouver un logement à louer

• À lire aussi: Contrer la hausse abusive des loyers en cédant son bail

Malgré le retour en zone verte lundi en Estrie, les règles sanitaires de base demeurent. Désinfection, distanciation, port du masque lorsque possible et un nombre restreint de personnes sur place lors du déménagement.

Même après un an, Déménagement Express avoue avoir quelques difficultés à faire respecter les règles chez certains clients. «C’est sûr qu’il faut des fois jouer à la police, on avertit les gens à l’avance», a expliqué le copropriétaire de l’entreprise, Didier Prince.

Déménagement Express à presque triplé sa capacité de location d'entrepôts cette année, ajoutant 194 portes à ses installations. Malgré tout, ils sont bondés à pleine capacité et la liste d'attente s'étend jusqu'au mois de septembre.

Même constat chez déménagement Blais, où les locaux sont pleins à craquer. L’entreprise est passée de 62 espaces à 362, mais les 300 espaces de plus ont été comblés en un rien de temps.

Le boom immobilier des derniers mois a été bénéfique pour les compagnies de déménagement. La saison hivernale a été exceptionnelle et on s'attend à ce que l'été et l'automne le soient également.