/news/politics

Éric Duhaime courtise les régions durant l'été

Le chef du Parti conservateur du Québec Éric Duhaime a amorcé mardi une tournée qui le mènera dans les régions du Québec cet été.

• À lire aussi: Les électeurs de Claire Samson sont en colère

• À lire aussi: La vengeance de Claire

• À lire aussi: Claire Samson rejoint le PCQ d'Éric Duhaime

Première destination: la Côte-Nord. Élu chef de son parti en avril dernier, il mentionne vouloir aller chercher les électeurs un par un dans l'est du Québec.

En Gaspésie, Bas-Saint-Laurent et Côte-Nord, il a indiqué à TVA Nouvelles que son parti compte environ 100 membres par circonscription.

Il est conscient qu’il doit faire mieux.

«C’est pas énorme mais c’est une base pour commencer à travailler. C’est 20 fois plus que ce qu’on avait il a 6 mois. On a l’intention de doubler ça au cours des 6 prochains mois.»

Le chef conservateur visitera les régions pour connaître les préoccupations des citoyens en prévision de l’élaboration de son programme électoral. Il devra aussi recruter des candidats.

Il a indiqué vouloir parler de langue, d’identité québécoise, de la crise sanitaire et de la relance de l’économie après la pandémie.

«On s’entends que la tornade qui vient de passer a fait beaucoup de dommages et je ne parle pas juste de la pandémie. Je parle de tous les sacrifiés de la COVID, tous les gens qui ont souffert des mesures sanitaires abusives. Il va falloir qu’on raccroche les enfants à l’école, qu’on sorte nos gens qui malheureusement ont sombré dans la détresse psychologique. Qu’on puisse relancer nos entreprises qui sont au bord de la faillite», a partagé l’ancien animateur de radio.

M. Duhaime est particulièrement fier de l’arrivée de l’ex-député de la CAQ Claire Samson au sein du Parti conservateur du Québec. En entrevue, il a presqu’oublié que son parti a désormais une voix à l’Assemblée Nationale.

«On est un parti qui croit beaucoup aux libertés individuelles. En tout cas, beaucoup plus que les 4 partis qui sont actuellement représentés à l’Assemblée nationale. Quoiqu’il ne faut plus que je dise ça parce qu’on est représenté depuis vendredi avec Claire Samson, je viens de m’en rendre compte», a-t-il précisé avec un large sourire.

Le chef conservateur poursuivra sa tournée des régions du Québec au cours des prochains jours. La semaine prochaine, il sera au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.