/news/culture

Un été de festivals «qui fera du bien»

FEQ Electro

Photo d'archives

«Ce sera une saison différente, mais à coup sûr une saison qui fera du bien.» Après un été 2020 amputé de ses festivals, le coup d’envoi a été donné mardi pour une saison estivale 2021 remplie d’événements culturels qui seront présentés dans le respect des mesures sanitaires.

Pandémie oblige, c’est via la plateforme virtuelle Zoom que le Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI) a donné le coup d’envoi à la saison estivale, mardi.

«Il y a beaucoup à dire sur la pandémie telle que l’ont vécue durement les festivals et événements partout dans le monde, a dit le président-directeur général du RÉMI, Martin Roy. Une chose est certaine, le fait de l’avoir vécue au sein de la famille qu’est devenu le RÉMI a certainement procuré un peu de réconfort».

La saison 2021 des festivals commencera ce week-end avec le FestiVoix de Trois-Rivières. Les nouvelles règles de la santé publique, en vigueur dès vendredi, permettront aux événements d’accueillir jusqu’à 3500 personnes.

Mais dans les faits, Martin Roy reconnaît que les festivals qui accueilleront ce maximum de spectateurs seront «relativement rares». 

«Parce que l’espace qui est requis pour arriver à 3500 est considérable, dit-il. Il faut avoir quatre mètres carrés par festivalier, en formule debout. En multipliant cela par 3500, ce n’est pas simple. Ce sera plus facile à atteindre en formule assise.»

Durant sa présentation, le PDG du RÉMI a mentionné que le festival Osheaga, qui avait d’abord annoncé être seulement de retour en 2022, fera «quelque chose cet automne». Il faudra patienter avant d’avoir plus de détails.

Présente au point de presse virtuel, la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, a mentionné que la matinée de mardi était «très spéciale et particulière pour nos festivals et nos grands événements». 

«Après une année de grands, grands défis, en ce qui a trait aux grands événements, on peut renouer en chair et en os avec nos publics respectifs. Depuis quelques semaines déjà, je fais le tour du Québec. Les gens sur le terrain ont extrêmement hâte de pouvoir renouer avec leurs festivals, qui font vibrer leur ville, leur région.»

Le gouvernement mettra aussi bientôt en branle une campagne publicitaire «agressive pour le marché de l’Ontario».

Écoutez Martin Roy au micro de Caroline St-Hilaire et Varda Étienne sur QUB radio:  

Retrouver la vitalité 

De son côté, le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, a indiqué être «bien conscient que les séquelles des confinements se font encore durement sentir dans les arts et spectacles. [...] Le succès de la saison qui s’annonce sera déterminant pour ramener le public aux événements et retrouver la vitalité d’avant la pandémie.»

Dans les dernières semaines, le gouvernement fédéral a annoncé des aides de plusieurs centaines de millions de dollars pour soutenir les travailleurs du secteur culturel. 

«En ce moment, nous mettons tout en œuvre pour définir rapidement les modalités de ces appuis financiers afin qu’ils soient acheminés de la façon la plus rapide, efficace et équitable possible, dit M. Guilbeault. C’est une opération de grande envergure. Il reste encore plusieurs fils à nouer. Mais nous nous préparons à une annonce importante à ce sujet très bientôt.»