/buzz/homepage

Au Vatican, Spiderman a serré la main du pape François

Le superhéros de bande dessinée Spiderman, l'homme-araignée, a serré la main au pape François mercredi lors de sa traditionnelle audience générale, ne passant pas inaperçu dans la foule.

Malgré une chaleur accablante, l'homme en tenue moulante rouge et bleue a attendu sagement son tour dans le carré «VIP», entouré de prêtres plus sobrement vêtus, avant de serrer longuement la main du pape et lui offrir un masque Spiderman qu'il «n'utilise plus».

Sa présence dans la cour du palais apostolique a même risqué de voler la vedette au pape vêtu de blanc. Le superhéros acclamé par les enfants s'est également prêté à des séances de selfies avec des adultes.

Sous le costume se cache en réalité un jeune Italien de 28 ans, Mattia Villardita, dont l'histoire a même été racontée mercredi par le très sérieux Osservatore Romano, le journal officiel du Vatican habituellement plus axé sur les débats abstraits théologiques.

Le jeune homme, employé dans un port de Ligurie (nord-ouest), fait depuis quelques années du volontariat dans les hôpitaux pour aider les enfants malades à retrouver le sourire, en apparaissant dans son déguisement. Pour mieux faire honneur à son personnage, il fait du sport tous les jours.

Frappé lui-même par une maladie congénitale, il a passé toute sa jeunesse à entrer et sortir des hôpitaux, dont il connaît parfaitement l'univers. Durant le confinement, empêché de s'y rendre, il a réalisé plus de 1400 appels vidéo avec des enfants.

Au début de l'année, Mattia Villardita a été décoré par le président italien d'une haute distinction récompensant les citoyens pour leur altruisme.