/news/politics

GNL Québec: des groupes écologistes se réjouissent d’avis défavorables au projet

Photo d'archives, AGENCE QMI

Des groupes écologistes se réjouissent de la publication de nouveaux avis défavorables au projet de gazoduc GNL Québec et y voient une nouvelle raison de l’abandonner.

• À lire aussi: Énergie Saguenay: des organismes environnementaux veulent plus de transparence

• À lire aussi: La Caisse de dépôt et placement du Québec doit se retirer de tout projet lié à GNL/Gazoduq, selon des groupes environnementaux

Gabriel Beauchemin / 24 heures

La Coalition Fjord, Greenpeace, Nature Québec, Équiterre et la SNAP Québec ont souligné, par voie de communiqué, mercredi, que les documents émis par les scientifiques de différentes agences fédérales plus tôt cette semaine vont «dans le même sens que les conclusions du BAPE, et soulignent l’ajout net de GES qu’aurait le projet».

Dans un avis publié lundi, Environnement et Changements climatique Canada (ECCC) a en effet indiqué que GNL Québec «n’a pas fourni suffisamment de détails pour appuyer l’hypothèse que le projet remplacerait des sources d’énergie à plus fortes émissions».

Selon l’argumentaire de l’entreprise, la construction et l’exploitation de son gazoduc permettraient d’exporter du gaz naturel vers des marchés en Asie et en Europe et ainsi de remplacer d’autres sources d’énergie plus polluantes tel le charbon.

Or, «le promoteur offre peu d’information à l’effet que ces régions cherchaient à remplacer le charbon précisément par du gaz naturel liquéfié», a souligné ECCC.

«Le gaz ne peut définitivement plus être considéré comme une énergie de transition. Ce projet ne s’inscrit dans aucune logique de transition verte et doit être refusé», a déclaré la coalition de groupes écologistes.

Plusieurs membres du gouvernement Legault se sont déjà prononcés en faveur du projet GNL Québec, mais Québec n’a toujours pas donné le feu vert au projet. Une décision à cet effet est attendue plus tard cet été.

Dans la même catégorie