/finance/homepage

Grève chez Exceldor: le syndicat présentera une offre à ses membres

Au terme d’une rencontre avec la médiatrice mardi, le syndicat a accepté de présenter une hypothèse d’offre à ses membres, a indiqué le président à TVA Nouvelles mercredi matin.

Si l'hypothèse d'offre en question est acceptée par Exceldor, le syndicat présentera l'offre aux travailleurs vendredi. Ceux-ci devront ensuite voter en faveur ou contre celle-ci.

«À l’heure actuelle, – et le ministre ne peut pas le confirmer non plus –, on ne connaît pas la position d’Exceldor sur la proposition qui a été déposée par la conciliatrice. On est dans l'attente. On espère avoir une réponse d’ici la fin de la journée», a fait savoir Mario Maisonneuve, président, section locale des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC).

Advenant un vote positif sur l’hypothèse d’offre, M. Maisonneuve indique que la grève cessera et que les employés retourneront au travail. À l’inverse, si l’impasse persiste, les grévistes ont l’intention de continuer leurs moyens de pression.

Ce développement dans ce conflit survient alors que le ministre du Travail, Jean Boulet, a rencontré sur le coup de 11h la direction d’Exceldor et le syndicat des travailleurs. 

Le conflit dure depuis maintenant un mois à l’usine de Saint-Anselme, dans Chaudière-Appalaches. Un million de poulets ont été euthanasiés depuis le début du conflit.

Mardi soir, le ministre avait convoqué les parties à son cabinet de Québec afin de trouver une solution pour mettre fin à la grève.

«Les parties ont tous les outils pour régler ce conflit. Le gaspillage alimentaire doit cesser», avait-il écrit sur Twitter.

Les syndiqués veulent une augmentation de salaire et de meilleures conditions de travail à l’intérieur de l’usine.

Une éclosion de COVID-19 qui est survenue en 2020 est venue compliquer les opérations de l'usine. Les employés déplorent notamment qu'on ne les ait pas pris en compte alors qu’ils travaillaient davantage pendant cette période-là.