/news/coronavirus

Une étude canadienne confirme des niveaux d’anticorps plus élevés après deux doses de vaccin

Une récente étude canadienne a permis de confirmer que les niveaux d’anticorps de la COVID-19 sont plus élevés après avoir reçu deux doses de vaccin.

• À lire aussi: Campagne de vaccination au Québec: «plus de vaccinés, plus de libertés»

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Les résultats de l’étude révèlent que la quantité d’anticorps produits en réponse à une première dose de différents types de vaccins varie.

«Comme l’indiquaient des résultats antérieurs, nous avons observé qu’une dose unique de vaccin à ARNm (Pfizer-BioNTech et Moderna) entraînait la production à court terme d’une quantité d’anticorps plus d’une fois et demie supérieure à celle produite dans le cas des vaccins à vecteur viral (Oxford-AstraZeneca)», a déclaré le Dr Philip Awadalla, directeur scientifique de la plateforme de recherche sur la santé CanPath, à l’origine de cette étude.

L’étude révèle qu’environ 10 % des participants ayant reçu une dose de vaccin à ARNm et 30 % de ceux ayant reçu une dose de vaccin à vecteur viral n’ont pas montré une hausse de production d’anticorps significativement plus importante que celle observée dans la population générale.

Capture d'écran TVA Nouvelles

Pour la Dre Catherine Hankins, coprésidente du Groupe de travail sur l'immunité face à la COVID-19 (GTIC), la diminution du nombre de cas et d’hospitalisations au pays donne «bon espoir pour l’été», mais cette étude «confirme que les Canadiens qui considèrent ne pas recevoir la deuxième dose ne sont pas complètement protégés».

«Maintenant que le variant Delta se propage, il est primordial d’obtenir une deuxième dose», a-t-elle ajouté.

En effet, de hauts niveaux d’anticorps ont été détectés chez les participants ayant reçu deux doses d’un vaccin à ARNm. Ces niveaux étaient deux fois supérieurs à ceux observés après une seule dose. Alors que d’autres études ont montré une dégradation des anticorps après une dose unique de vaccin à ARNm, CanPath a constaté que les niveaux d'anticorps après deux doses d'un vaccin à ARNm semblent se stabiliser sur une période de 95 jours.

«Ces premiers résultats ne prennent pas encore en compte les personnes ayant reçu deux doses du vaccin Oxford-AstraZeneca», peut-on toutefois lire dans l’enquête.

Pour les auteurs de l’étude, ces résultats préliminaires soulignent l’importance de «continuer à suivre les directives de santé publique actuelles» et la nécessité de recevoir une deuxième dose de vaccin contre la COVID-19.

Rappelons qu’à l’échelle du pays, le cap des 75 % de Canadiens de 12 ans et plus ayant reçu une dose de vaccin et 20 % les deux doses, a été franchi au cours des derniers jours.

Les participants à cette étude ont rempli plus de 23 000 questionnaires en ligne et envoyé près de 13 000 échantillons de gouttes de sang séchées, entre le 8 février et le 7 juin 2021. Jusqu’à présent, 5678 de ces échantillons ont été analysés. Les résultats sur les autres données devraient être publiés au cours de l’été.

Dans la même catégorie