/news/politics

Fête nationale: «On sait qu’on est capables, tous ensembles, de résister»

La fête nationale du Québec qui se déroule pour une deuxième année en pandémie sera encore marquée par des restrictions sanitaires et par l’impossibilité de se rassembler en grands groupes. 

Néanmoins, la crise sanitaire n’enlève rien à la fierté d’être Québécois, au contraire, a soutenu le premier ministre François Legault, qui a tenu à marquer la Saint-Jean-Baptiste en misant sur la résilience des Québécois.  

«Cette année, on a encore une fête nationale un peu différente, la pandémie nous a enlevé des moments précieux, fêter le Québec avec notre famille, avec tous nos amis, mais en même temps, ça ne nous a pas enlevé nos raisons de célébrer avec fierté», a déclaré le premier ministre dans une vidéo préparée pour l’occasion. 

«Qu’est-ce qu’on fête dans le fond? On fête notre nation, on fête un peuple fort, un peuple fier, un peuple qui a résisté à tellement d’épreuves depuis 400 ans, un peuple qui a été capable de rester tisser serrer, même dans les moments les plus difficiles», rappelle le premier ministre. 

«Avec la pandémie, le Québec a été confronté à une autre grande épreuve et on a réagi comme on sait le faire : on s’est serré les coudes on s’est battus, on a pas perdu espoir. Cette année on ne pourra pas se rassembler par milliers, mais on va sentir que l’été s’en vient et que la liberté approche», assure-t-il. 

«Cette année on va pouvoir célébrer notre liberté, nos retrouvailles, notre libération et on va avoir de quoi être fiers parce qu’on sait qu’on est capables, tous ensembles, de résister. On sait que le peuple québécois est plus fort est plus fier que jamais. Bonne fête nationale à tous les Québécois et toutes les Québécoises», conclut François Legault.