/regional/montreal/montreal

Une ambiance électrisante devant le Centre Bell

Des milliers de partisans des Canadiens sont rassemblés, jeudi soir, devant le Centre Bell pour suivre avec attention le match numéro six de la série contre les Golden Nights.

• À lire aussi: Célébrations et rassemblements : un conseil à la population s’il y a débordements

• À lire aussi: CH: une récidive pour «NostraDubois»?

Le nombre d'amateurs de hockey rassemblés était si important que le Service de police de Montréal (SPVM) a annoncé, vers 20h50, qu'il fermait le quadrilatère entourant le Centre Bell «en raison d'une trop grande affluence». 

Les policiers invitaient d'ailleurs la population à ne pas se présenter dans le secteur. 

Tout au long de la soirée, les amateurs de hockey ont suivi l'affrontement sur leur appareil mobile. Certains ont cependant dû abandonner le projet puisque le réseau cellulaire était ralenti par le trop grand nombre d'utilisateurs. 

Dans les minutes qui ont suivi la victoire des Canadiens, le SPVM a indiqué, sur Twitter, que des projectiles étaient lancés en direction des policires et que des méfaits étaient commis. 

Les spectateurs qui étaient rassemblés dans le Centre Bell pour assister à l'affrontement ont dû rester à l'intérieur à la fin de la partie pour des raisons de sécurité, à la demande des policiers.

Vers 23h20, les policiers du SPVM ont déclaré le rassemblement illégal et ont dispersé la foule à l'aide de bombes lacrymogènes. 

En cette soirée de la Fête nationale, les policiers s’attendent à ce qu’un grand nombre d’amateurs de hockey se réunisse devant le Centre Bell.

Qu’on assiste à une victoire ou une défaite du Tricolore, les partisans sont invités à célébrer de manière respectueuse et civilisée. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.