/sports/homepage

Blackhawks : des témoignages troublants envers Brad Aldrich

PHOTO COURTOISIE

L’ancien entraîneur à la vidéo des Blackhawks de Chicago Brad Aldrich a reçu, en juillet 2019, une sentence pour agression sexuelle envers un joueur de hockey d’une école secondaire, mais d’autres troublants témoignages concernant ses agissements laissent croire qu’il a fait bien plus de victimes au cours de sa carrière. 

Il y a une semaine, le réseau TSN rapportait que l’organisation des Blackhawks aurait mal agi en refusant de rapporter à la police une plainte d’un joueur de l’équipe pour abus sexuels.

Un ex-membre des Hawks a intenté une poursuite contre la formation de l’Illinois en mai. Selon les documents du procès sur lesquels la chaîne radiophonique WBEZ a mis la main, Aldrich aurait commis une action indécente devant l’athlète en mai 2010, à peine un mois avant la conquête de la coupe Stanley par les Blackhawks.

L’entraîneur aurait aussi envoyé des messages inappropriés à cette même personne, en plus de menacer de blesser «physiquement, financièrement et émotionnellement» le joueur s’il refusait «d’avoir des relations sexuelles» avec lui.

Ce même ex-joueur indique avoir été chercher de l’aide auprès de l’entraîneur de la préparation mentale. Par contre, celui-ci lui aurait dit qu’il avait permis l’abus sexuel et qu’il en était directement responsable.

Coupable

Après avoir quitté les Blackhawks, Aldrich est devenu directeur des opérations hockey à l’Université Miami de l’Ohio. C’est là qu’il aurait fait plusieurs autres victimes avant de partir en 2012, à la suite d’une plainte pour avoir tenté de toucher de façon inappropriée un homme d’âge adulte.

Dans la jeune trentaine à l’époque, le suspect aurait invité plusieurs fois des adolescents à sa demeure, en plus de leur acheter illégalement de l’alcool. Il aurait aussi eu des relations sexuelles avec plusieurs jeunes victimes, mais qui n’ont pas toujours porté plainte.

C’est finalement en 2013 qu’Aldrich a plaidé coupable à une allégation d’abus sexuel sur un mineur. Cet ancien étudiant d’une école secondaire de Houghton, au Michigan, poursuit aussi les Blackhawks en compagnie de l’ex-joueur de l’équipe, puisqu’ils auraient pu stopper, selon eux, les agissements du coupable avant que celui-ci ne fasse d’autres victimes.

L’étudiant a rapporté avoir été touché de façon inappropriée à plus d’une reprise par son entraîneur lors d’une fête dans une résidence privée. Il aurait ainsi tenté de commettre des abus au moment où il dormait. Aldrich aurait tenté de s’excuser à de multiples reprises, assurant qu’il «pourrait être mis aux arrêts s’il parlait de la situation à qui que ce soit». Il aurait ainsi promis au jeune homme la position de gardien numéro 1 pour la prochaine saison.

Interviewé par les policiers à l’époque, Aldrich a reconnu qu’il avait été trop loin avec le garçon.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.