/sports/homepage

Affaire Brad Aldrich: les Blackhawks engagent un ancien procureur pour enquêter

PHOTO COURTOISIE

Quelques semaines après le dépôt d’une poursuite contre les Blackhawks de Chicago dans le cadre de l’affaire Brad Aldrich, l’organisation de l’Illinois a engagé un ancien procureur des États-Unis pour mener une enquête indépendante.

• À lire aussi: Blackhawks : des témoignages troublants envers Brad Aldrich

C’est ce que le chef de la direction, Danny Wirtz, aurait révélé aux employés de l’équipe dans un message interne dont le site The Athletic a obtenu une copie, lundi.

Les faits reprochés sont survenus lors de la saison 2009-2010. À l’époque, deux joueurs avaient fait part à l’entraîneur des habiletés Paul Vincent de crimes à nature sexuelle dont ils ont été victimes. Celui-ci a ensuite alerté l’état-major de l’équipe, qui a décidé de ne pas porter plainte à la police par la suite.

Congédié au terme de la saison après la conquête de la coupe Stanley, Aldrich - qui était entraîneur adjoint - est devenu directeur des opérations hockey à l’Université Miami de l’Ohio. Quelques années plus tard, il plaidait coupable à une allégation d’abus sexuel envers un mineur.

«Nous tenons à vous réitérer que nous prenons très au sérieux les allégations décrites dans ces poursuites, a déclaré Wirtz dans ce message. Elles ne reflètent en aucun cas la culture ou les valeurs de cette organisation.»

Reid Schar, de la firme Jenner & Block, sera responsable de cette enquête.

Pluie de témoignages

Cette décision des Blackhawks a été prise après que l’histoire d’Aldrich eut fait couler beaucoup d’encre dans les derniers jours. Plusieurs anciens joueurs de la formation ont ouvertement critiqué la gestion de la situation par la direction de l’époque.

«Les membres de la direction devraient être en prison, a écrit sur Twitter l’ancien défenseur de l’équipe Brent Sopel. La Ligue nationale de hockey [LNH] montre ses vraies couleurs. Gary [Bettman] ne se soucie de personne d'autre que de lui-même. C'est absolument dégoûtant que la LNH ne fasse rien.»

«Je jouais pour les Flyers de Philadelphie contre les Blackhawks en finale en 2010, a réagi Dan Carcillo. Nous avons entendu les murmures de ce qu'Aldrich a fait. Difficile de croire que la plupart des personnes travaillant dans l'organisation ne savaient pas.

Pas Bergevin

L’actuel directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, était directeur du personnel avec les Blackhawks en 2010. Dimanche, il a indiqué qu’il n’était pas au courant des allégations à l’endroit de son collègue à l’époque.

«C'est sorti récemment, il y a eu une réunion dont j'ai entendu parler qui s'est tenue à Chicago. Je ne faisais partie d'aucune réunion et je n'ai pas été impliqué dans la décision, a-t-il dit en vidéoconférence. Je n'étais pas au courant de la moindre chose qui se passait à cet égard à l'époque. Vous pouvez me citer là-dessus.»

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a également été questionné sur cette affaire lundi, alors qu’il tenait un point de presse en marge du premier match de la série finale de la coupe Stanley.

«Ce sont des allégations et nous allons attendre les résultats de l’enquêteur indépendant, qui n’a aucun lien avec les Blackhawks ou la LNH. [...] Nous déciderons ensuite si nous devons faire quelque chose en lien avec ça», a exprimé le commissaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.