/news/law

En libération conditionnelle, un chauffard se retrouve encore dans l’eau chaude

Un homme qui avait décimé une famille à Saguenay avec sa voiture en août 2015 a été surpris à conduire alors qu'il était sous le coup d'une interdiction à vie.

• À lire aussi: Saguenay: le chauffard Yves Martin en maison de transition

• À lire aussi: Yves Martin n’obtient pas une libération conditionnelle totale

• À lire aussi: Le chauffard Yves Martin tentera de sortir du pénitencier

Cet écart prive Yves Martin de sa liberté conditionnelle totale, pour laquelle il avait présenté une demande.

Le 18 mai dernier, c’est une équipe de la commission des libérations conditionnelles qui l’a surpris pendant qu'il déplaçait le véhicule d'un client dans la cour du commerce où il travaille. Dans son esprit, sa présence au volant était tellement anodine qu'il a même salué de la main les représentants de la commission.

Il a réalisé la gravité de son geste quand on lui a rappelé qu'il faisait l'objet d'une interdiction de conduire à vie, et qu'il venait de briser ses conditions.

L'examen a permis d'apprendre qu'il avait pris la liberté de conduire de 3 à 5 reprises. M. Martin croyait que cela lui était permis parce qu'il s'agissait d'un terrain privé.

Il a motivé son comportement en disant qu'il se sentait un fardeau pour son employeur alors que tous ses collègues déplaçaient les véhicules des clients.

Il semble d'ailleurs que c'est après un commentaire désobligeant d'un collègue qu'Yves Martin a commencé à conduire lui aussi les véhicules dans la cour du commerce.

Aucune accusation criminelle ne sera déposée contre lui concernant les bris de condition. Par contre, la commission prolonge cette semi-liberté de deux mois en date du 16 juin. Yves Martin doit donc demeurer en maison de transition avant d'aspirer à une libération conditionnelle totale.

Une audience sera fixée à la fin de cette période de deux mois.

Yves Martin purge une peine de 11 ans et 9 mois de pénitencier depuis janvier 2017.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.