/regional/troisrivieres

Incendie majeur au centre-ville de Trois-Rivières

Le centre-ville de Trois-Rivières a passé plusieurs heures en alerte générale alors qu’un incendie majeur a ravagé deux immeubles au coin des rues Badeaux et Saint-Georges. Deux locaux commerciaux et une demi-douzaine de logements n'existent tout simplement plus.

L'alarme a été donnée vers midi trente. Le feu s’est propagé rapidement. Deux échelles ont été déployées. Vers 15h mardi, 80 pompiers étaient toujours au travail. Il n'y a pas de blessés, sauf quelques pompiers qui ont été traités pour un coup de chaleur.

«Vers midi trente, on a reçu un appel pour des flammes et de la fumée dans un bâtiment de la rue Saint Georges», a expliqué Dany Cloutier, directeur, Sécurité incendie Trois-Rivières. «Dès notre arrivée sur les lieux, le bâtiment était complètement enflammé, il y avait de la flamme et de la fumée à la grandeur du deuxième étage. On a tenté de rentrer à l'intérieur dès le début, mais la chaleur était trop intense. On a tenté à deux reprises, mais il a fallu battre en retraite et on a fait l'extinction par l'extérieur.»

«Au début, c’était juste de la fumée, ensuite une grosse flamme est sortie du toit», a partagé Frédéric Vadeboncoeur, témoin de l'incendie. «Les pompiers ont monté sur le toit. Ils sont restés là 15 minutes, parce que ça s’est propagé à une vitesse que j’ai rarement vue. Grosso modo, une fois que le toit a pris en feu, ça s’est développé d’un bout à l’autre de la bâtisse en dedans de 15 minutes. C’était épeurant à voir», a-t-il dit.

Il sera difficile de déterminer les causes de l'incendie, alors qu'on a dû rasé les deux bâtiments au terme de l'après-midi, le tout était devenu trop instable et menaçait de s'écrouler.

L’ironie, c'est que l'incendie s’est déclaré à l'épicentre d'un incendie historique qui avait ravagé la totalité du centre-ville de Trois-Rivières en 1908.

Centre-ville paralysé 

La circulation a été paralysée une bonne partie de l'après-midi dans le secteur. Au moins 1200 clients d'Hydro-Québec ont également été plongés dans le noir autour du périmètre, dont plusieurs commerçants. On prévoyait un retour à la normale en début de soirée. Des employés de la voirie ont ouvert la chaussé afin que l'on puisse couper l'alimentation en gaz naturel.
-Avec la collaboration de Sébastien Houle, TVA Nouvelles

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.