/news/currentevents

Le chef de gang Arsène Mompoint assassiné à Kanesatake

Le chef de gang Arsène Mompoint a été tué par balle en fin d’après-midi jeudi, sur le territoire autochtone de Kanesatake, près d’Oka, a appris l’Agence QMI.

• À lire aussi: Le «parrain» des gangs en eaux troubles

Vers 16h30, les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) se sont rendus au Greenroom, un dispensaire de cannabis situé sur la route Saint-Michel, là où un rassemblement d’une centaine de personnes a eu lieu il y a quelques semaines.

L’homme, qui était en compagnie du propriétaire du commerce, Gary Gabriel, aurait été atteint par un projectile d’arme à feu à la tête. Il a été emmené à l’hôpital le plus près où son décès a été constaté.

L’enquête a été confiée aux enquêteurs des crimes contre la personne de la SQ. Un périmètre a été érigé sur les lieux.  

Arsène Mompoint était un homme qui, au cours des dernières années, était soupçonné d'avoir été partie prenante à plusieurs complots de meurtre et à plusieurs meurtres également. Soit qu'il les aurait commis lui-même, soit qu'il aurait engagé des gens pour les faire commettre. 

Plusieurs en voulaient à Arsène Mompoint, surnommé «BM» dans le milieu criminel.

Dans le passé, il avait notamment aussi fait des affaires avec le chef de clan et parrain intérimaire de la mafia montréalaise Andrew Scoppa. 

Finalement, un rapport sur le service de renseignements criminels du Québec consulté par notre Bureau d'enquête mettait en garde les différents corps policiers de la province sur le fait que M. Mompoint suscitait beaucoup de grogne chez ses rivaux et que sa vie était probablement en danger, puisqu'il tentait d'en mener un peu trop large dans le monde pégreux montréalais.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.