/news/currentevents

Cruauté animale: un chaton lancé sur l’autoroute 20

Cute kitten

2002lubava1981 - stock.adobe.com

Deux jeunes hommes se disent sous le choc après avoir vu jeudi soir un automobiliste tirer un pauvre chaton inoffensif en plein milieu de l’autoroute 20, à la hauteur de Saint-Hyacinthe. 

Éric Corriveau et son ami Xavier Imbeault roulaient sur la voie de droite en direction de Montréal vers 18h15, quand le conducteur du VUS devant eux a soudainement ralenti pour ouvrir sa fenêtre et jeter l’animal par-dessus bord. 

«Veux, veux pas, par réflexe, j’ai mis les breaks pour essayer d’éviter le chaton et j’ai brusquement tourné à gauche», relate Éric Corriveau, qui a ainsi perdu le contrôle de son véhicule. 

Éric Corriveau a vu un automobiliste jeter un chaton sur l'autoroute 20, à Saint-Hyacinthe.

Photo Courtoisie

Éric Corriveau a vu un automobiliste jeter un chaton sur l'autoroute 20, à Saint-Hyacinthe.

Le pire évité 

Le jeune homme de 25 ans et son passager se sont retrouvés dans le terre-plein central, mais heureusement personne ne roulait dans la voie de gauche à ce moment. Seul l’automobiliste derrière eux a légèrement percuté la portière droite de leur voiture. 

La Sûreté du Québec confirme avoir été informée d’un accident à cet emplacement jeudi soir, mais indique ne pas avoir eu besoin de se déplacer. 

«Ça aurait pu bien plus mal virer. Il aurait pu y avoir un gros carambolage», s’insurge Éric Corriveau, qui n’a pas cru bon porter plainte pour cruauté animale, comme il n’a pas eu le temps de noter la plaque d’immatriculation du VUS.

La voiture d'Éric Corriveau après avoir été légèrement happée après qu'un autre automobiliste eut jeté un chaton sur l'autoroute 20.

Photo Courtoisie

La voiture d'Éric Corriveau après avoir été légèrement happée après qu'un autre automobiliste eut jeté un chaton sur l'autoroute 20.

Pas de nouvelle du chaton 

Du siège passager, Xavier Imbeault a cependant très bien vu le pauvre chaton blanc être lâchement abandonné sur la 20, à quelques mètres devant lui.

«C’était un bébé qui avait peut-être quelques mois. C’est un acte barbare, complètement gratuit», s’offusque cet étudiant de 22 ans originaire de Laval. 

Xavier Imbeault et Éric Corriveau ont perdu la trace du félin quelques secondes plus tard, mais ils ne donnent pas cher de sa peau, sachant que les voitures passent à toute vitesse à cet endroit. 

Quant au sadique conducteur, il a poursuivi son chemin comme si de rien n’était après s’être débarrassé de la petite bête. 

Coïncidence ou pas, cet événement s’est déroulé un 1er juillet, une journée reconnue pour les nombreux abandons d’animaux à cause des déménagements. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.