/sports/homepage

Patrick Marsolais: une passion contagieuse pour le soccer

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Du soccer, Patrick Marsolais en dévore presque, tellement il est passionné. On ne s’étonne donc pas de le voir partager sa fièvre dans des chroniques à TVA Sports pour toute la durée de l’Euro 2020.

Le coanimateur de «L’avant-match des foodies» devait l’an dernier chapeauter, derrière la caméra, les contenus de TVA Sports liés à l’Euro 2020. Un certain virus a toutefois remis le tournoi à cette année. Mais la chaîne n’avait pas oublié la proposition de chroniques de Patrick Marsolais, qui avait soulevé l’idée de capsules informatives sur le bagage culturel, social, politique et géographique des pays à l’honneur à l’Euro.

Quels sont les principaux faits d’armes des troupes de l’Ukraine ou de la Pologne à la maison? Comment le Danemark et la République Tchèque sont-ils devenus des sommités en matière de bière? Voilà, à titre d’exemple, le genre de sujets dont Patrick Marsolais peut traiter dans ses apparitions à l’antenne, dont il décide lui-même de la fréquence.

«On ne connaît pas les équipes tant que ça, à part peut-être les grosses équipes comme la France, explique ce dernier. Je trouvais intéressant de présenter les équipes, de faire comme si on présentait un match Canadiens-Maple Leafs ou Canadiens-Nordiques à des Italiens, mettons. Ça va au-delà des joueurs qui sont sur le terrain. Si on dit à un Italien qu’Auston Matthews joue contre Phillip Danault, ça lui importe peu, mais si on lui explique l’importance géographique des deux villes, qu’on situe l’affrontement dans un contexte social, il pourra davantage s’y identifier.»

En cette période d’ultime ronde de séries éliminatoires, alors que le Canadien de Montréal brille en finale pour la première fois en 28 ans, Patrick Marsolais sent-il que les Québécois, souvent chauvins en matière de sport, sont enthousiasmés par l’Euro 2020?

«Je pense qu’il y a beaucoup d’amateurs de soccer, et ça les touche, ça les a toujours touchés, mais il ne faut pas jouer à l’autruche : la folie, en ce moment, c’est le Canadien de Montréal. Le "talk of the town", tout à coup, ce n’est pas la défaite de l’équipe de France, c’est la défaite du Canadien à Tampa Bay. Normalement, on vibrerait davantage dans les bars. Oui, ça fait battre le cœur de plusieurs personnes, on me parle de ma chronique, mais en ce moment, on vibre beaucoup au hockey», reconnaît celui qui se dit infiniment plus adepte de soccer que de hockey.

«Ma blonde est découragée! Je peux regarder un match de hockey au complet sans souci, mais pour moi, l’automatisme, c’est de regarder un match du CF Montréal, et c’est impossible d’en manquer une minute, alors que je peux très bien faire autre chose en regardant le hockey.»

Plus de femmes

Très occupé à la radio - le matin, à CKOI en semaine et au 98,5 le week-end, et il poursuivra à CKOI le midi en saison régulière pour deux ans - Patrick Marsolais a déjà bouclé, à la fin mai, avec son complice Martin Juneau, les tournages de la deuxième saison de «L’avant-match des foodies», qui aboutira à Zeste à l’automne, avec une deuxième fenêtre de diffusion sur TVA Sports.

Patrick Marsolais n’est pas peu fier de révéler que, sur 12 personnalités invitées dans ces nouveaux épisodes, quatre seront des femmes. Isabelle Charest, ministre caquiste responsable du loisir et du sport, Anaïs Favron, Isabelle Racicot et Marie-Philip Poulin s’ajouteront à d’autres grands noms comme Gildor Roy, Bruny Surin, Paul Houde, Alexandre Despatie ou Mickaël Gouin, grand passionné d’arts martiaux, à qui on servira de la bouffe thaïlandaise.

«Pour moi, dans une émission qui traite d’abord et avant tout de sport, c’est important d’avoir des filles. Naturellement, les gars sont plus portés à embarquer dans ce "trip"-là. S’il y a une troisième saison, je voudrais qu’on en arrive à six sur 12. La brochette d’invités cette année, je la trouve très variée», commente Patrick Marsolais.

La diffusion des matchs de l’Euro 2020 se poursuit à TVA Sports jusqu’au 11 juillet.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.