/finance/consumer

Une poignée d’imprévus peut suffire à vous plonger dans le pétrin financier

Parapluie pluvieux

Illustration Adobe Stock

Même une excellente situation financière peut rapidement dégénérer lorsque des imprévus surviennent. C’est ce que Mathieu et Corinne ont appris à leurs dépens.

Il y a deux ans, le couple a décidé de mettre en commun ses finances pour avoir une vision globale sur l’ensemble des opérations. 

Les conjoints ont aussi convenu de mettre toutes leurs dépenses sur leurs cartes de crédit et de les rembourser en totalité à la fin de chaque mois. 

L’été dernier, avec la pandémie et l’impossibilité de voyager, ils se sont acheté une piscine qui leur a coûté 14 000 $. Ils ont payé 5000 $ comptant et mis le solde sur leur marge de crédit, estimant qu’ils pourraient la rembourser en l’espace d’un an. Avec des revenus de 68 000 $ pour Mathieu et de 65 000 $ pour Corinne, ils pensaient pouvoir atteindre cet objectif sans difficulté. Et pourtant...

Blessure

Les choses se sont gâtées lorsque Corinne a fait une vilaine chute entraînant une commotion cérébrale qui l’a empêchée de travailler pendant plus de trois mois. Travailleuse à son compte et sans assurance salaire, elle a aussi perdu des clients pendant sa convalescence. Résultat, en 2020, ses revenus ont chuté à 35 000 $.

L’hiver dernier, le chalet qu’ils possèdent en Mauricie, hérité des parents de Mathieu, a aussi subi de lourds dommages, nécessitant des travaux urgents de 22 000 $. Corinne et son conjoint ont contracté un prêt pour débourser cette somme. Avec des cartes de crédit affichant un solde de 6500 $, le couple se retrouve avec des dettes totales de 37 500 $, ce qui représente des versements mensuels de 921 $. Réalisant qu’ils ont perdu le contrôle de leurs finances, ils sont allés consulter un expert de Jean Fortin et Associés.

Des solutions peu avantageuses

D’entrée de jeu, Pierre Fortin, président de l’entreprise spécialisée en insolvabilité, pose un constat. « Une excellente situation financière peut rapidement devenir problématique lorsqu’on augmente rapidement son endettement. Des imprévus tels qu’un accident ou des réparations urgentes peuvent survenir en tout temps. C’est exactement ce qui est arrivé à notre couple. C’est pourquoi plus vos obligations financières sont importantes, plus le montant d’argent que vous devriez mettre de côté pour les imprévus devrait être élevé », indique-t-il.

Comment Mathieu et Corinne pourront - ils venir à bout de leur endettement ? La consolidation de dettes n’est pas une bonne option pour eux, remarque Pierre Fortin, car seules les cartes de crédit ont un taux d’intérêt plus élevé que celui du prêt de consolidation, rendant celui-ci peu avantageux.

En ce qui concerne la proposition de consommateur, compte tenu des actifs et des revenus relativement élevés du couple, seule une offre de remboursement de 100 % des dettes pourrait convaincre les créanciers, mais rien n’est moins sûr... 

« Ce faisant, ils renonceraient aux intérêts. Pour convaincre les créanciers d’accepter une proposition, il faut généralement leur démontrer qu’ils percevraient moins si le débiteur devait faire faillite », explique Pierre Fortin.

Réorganiser son budget

C’est pourquoi il leur a plutôt proposé de rembourser leurs cartes de crédit à l’aide de leur marge de crédit. Il a aussi travaillé avec eux sur un nouveau budget afin de réduire certaines dépenses et de prévoir un plan de remboursement du prêt et de la marge sur une période de cinq ans. 

« Une fois que les revenus de Corinne reviendront à la normale, ils devraient aussi être en mesure de ramener leur plan de remboursement à trois ans. Avec le transfert de solde, le couple aura économisé en trois ans 2500 $ en frais d’intérêt sur ses cartes de crédit. En remboursant sur trois ans au lieu de cinq, c’est 4000 $ en intérêts qu’ils pourront économiser », mentionne Pierre Fortin. 

De plus, ils préserveront tous deux leur bon dossier de crédit.

Les cartes de crédit sont un excellent outil de paiement, rappelle Pierre Fortin, mais il faut les utiliser avec précaution et payer le solde complet chaque mois, car les frais d’intérêt sont très élevés.

Pour en apprendre plus sur les avantages et désavantages de celles-ci, consultez le site : https://www.canada.ca/fr/agence-consommation-matiere-financiere/services/vos-outils-financiers/credit/credit-3/3.html.

Leur situation financière 

DETTES | MONTANTS 

Marge de crédit : 9000 $ 

Carte de crédit : 6500 $ 

Prêt (toiture) : 22 000 $  

TOTAL 37 500 $

REVENUS (avant impôts) 

Mathieu : 68 000 $ 

Corinne (réduits à) : 35 000 $  

TOTAL 103 000 $

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.