/news/world

75 serpents venimeux saisis dans une résidence en Caroline du Nord

Les autorités américaines ont saisi 75 serpents dans une résidence de Raleigh en Caroline du Nord.

• À lire aussi: Un quartier de Londres furieux à cause d’Indiana Jones

• À lire aussi: Pérou: découverte d'une nouvelle espèce de grenouille

• À lire aussi: Un python de presque 6 mètres de long capturé en Floride

L’ensemble ou du moins la grande majorité étaient venimeux selon les premières constatations des agents de police.

Les policiers ont découvert l’énorme collection de l’homme lorsqu’un cobra Naja Nigricincta s’est échappé.

En Caroline du Nord, il est légal de détenir des serpents, mais les autorités mettent de la pression pour rendre ceci illégal en raison des risques.

Pendant quelques jours, la communauté de Raleigh était sur le qui-vive sachant qu’un cobra circulait dans la ville.

Heureusement, l’animal a été attrapé sans que personne soit blessé.

Le conseil municipal tente maintenant de bannir les serpents venimeux et dangereux.

«Je crois que franchement les gens sont stupéfaits qu’aucune loi n’interdise ces animaux», mentionne Jay Chaudhuri, sénateur de la Caroline du Nord.

Un projet de loi est proposé par les politiciens pour bannir les serpents venimeux. Pour les citoyens qui ont déjà des serpents, ils devront les enregistrer et avoir une assurance qui couvre des dommages en responsabilité civile allant jusqu’à un million de dollars.

Le propriétaire des serpents fait face à plus de 36 accusations dont la majorité est pour avoir mal identifié ou enregistré ses animaux.

L’avocat du jeune homme a mentionné au journaliste de CNN que son client a tout fait en son pouvoir pour corriger son erreur et coopère avec la justice pour la suite des évènements.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.